Jura bernois – Un chantier menace d’emporter une route

Publié

Jura bernoisUn chantier menace d’emporter une route

Des terrassements entrepris en prévision d’une construction mettent en péril la sécurité des utilisateurs, à Tramelan.

par
Vincent Donzé
Le chemin du Château a été fermé à la circulation en raison d’un risque d’éboulement.

Le chemin du Château a été fermé à la circulation en raison d’un risque d’éboulement.

Services techniques de Tramelan

À Tramelan, des travaux de terrassement entrepris en prévision d’une construction menacent d’emporter une route communale. Le chemin du Château a été fermé à la circulation «impérieusement jusqu’à nouvel avis», sur ordre des autorités.

Les travaux ont été réalisés juste en dessous de la chaussée menant à la piscine communale. «Les risques d’éboulements sont avérés et mettent en péril la sécurité publique», ont communiqué les autorités communales.

Instabilité

Le terrassement a mis en lumière l’instabilité du terrain. Comme l’a relevé la radio «RJB», il est question de négligence et le maître d’ouvrage est pointé du doigt. Depuis l’arrêt des travaux, des discussions ont été menées avec l’entreprise incriminée «qui aurait dû s’inquiéter de la géologie des lieux» , selon les Services techniques.

Les autorités ont formellement prononcé un arrêt immédiat des travaux. Suite à une rencontre sur place avec le maître d’ouvrage, ce dernier procédera aux mesures «constructives et géotechniques» requises pour garantir la sécurité et permettre une réouverture du chemin du Château dans un délai de maximum deux semaines.

Déplorable

Dans l’intervalle, aucun risque ne sera pris: les automobilistes devront emprunter un autre itinéraire pour rallier le quartier concerné. Les autorités affirment tout mettre en œuvre «pour solutionner dans les meilleurs délais cette situation déplorable».

Les autorités communales et les services communaux se déclarent «bien entendu» conscients des désagréments occasionnés aux riverains. Toutefois, aux yeux du Conseil municipal, «la préoccupation première demeure de pouvoir garantir la sécurité publique des personnes et des choses au préalable d’une levée de cette restriction».

Ton opinion

3 commentaires