Actualisé 10.12.2019 à 05:50

Un chasseur criblé de plombs à la place d'un chevreuil

France

Lors d'une battue, il a été atteint par un collègue qui a trop tardé à tirer sur sa cible. La victime a été touchée au visage et au thorax.

par
lematin.ch
Si l'homme atteint par des plombs n'a été que blessé, la France compte déjà huit accidents mortels pour cette saison de chasse.

Si l'homme atteint par des plombs n'a été que blessé, la France compte déjà huit accidents mortels pour cette saison de chasse.

iStock

Quand on chasse, mieux vaut ne pas se trouver dans la ligne de mire d'un collègue. C'est pourtant ce qui s'est produit dimanche 8 décembre à Saint-Jean-sur-Vilaine, à une dizaine de kilomètres à l'est de Rennes (F). Lors d'une battue, raconte «Ouest France», un groupe de chasseurs avançait en ligne. L'un d'eux, vers 11 heures du matin, a aperçu un chevreuil et l'a mis en joue.

L'homme d'une quarantaine d'années a longuement suivi sa cible et l'a gardée dans sa ligne de mire avant de tirer. Il a apparemment trop tardé et a tourné jusqu'à atteindre un autre chasseur situé pourtant sur la même ligne que lui, à une vingtaine de mètres de là. La victime, âgée de 70 ans, a reçu entre 20 et 30 plombs au le thorax et sur le côté du visage. Le blessé a été transporté à l'hôpital mais ses jours ne sont pas en danger. Une enquête a été ouverte. On ne précise pas ce qu'il est advenu du chevreuil.

Un autre blessé le même jour

Un autre accident de chasse a eu lieu le même jour, selon «La Montagne». Un homme de 35 ans a été blessé au bras par une balle, aux Martres-d’Artière dans le Puy-de-Dôme. Les chasseurs, qui devaient se déplacer en véhicule, ne voulaient pas rouler avec des armes chargées. C'est en enlevant les munitions de leurs fusils que le coup est parti accidentellement.

Fin novembre dernier, la France enregistrait déjà huit accidents mortels depuis l'ouverture de la saison de chasse le 23 août, soit un de plus que la saison précédente qui avait connu 113 accidents dont sept mortels. La fin de la chasse étant fixée à février 2020, le bilan pourrait encore s'aggraver.

Michel Pralong

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!