Neuchâtel: Un chat relance la pétition contre l’euthanasie

Publié

NeuchâtelUn chat relance la pétition contre l’euthanasie

Une vétérinaire st-galloise qui a refusé d’endormir un matou donne de l’eau au moulin de Tomi Tomek.

par
Vincent Donzé
Présente lundi dans son refuge de Noiraigue (NE), Tomi Tomek a félicité la vétérinaire au grand cœur.

Présente lundi dans son refuge de Noiraigue (NE), Tomi Tomek a félicité la vétérinaire au grand cœur.

DR

Le chat noir Mietzi a eu de la chance de tomber sur une vétérinaire au grand cœur: chargée par son propriétaire d’euthanasier l’animal de compagnie, elle a refusé. Le propriétaire ayant signé une déclaration de renonciation, Mietzi a été facilement placé ailleurs, à 16 ans: un post Facebook a fait son effet en un jour!

Informée du sort de Mietzi par «20 Minuten», Tomi Tomek a saisi son téléphone dans le refuge de Noiraigue (NE): «J’ai appelé la vétérinaire pour la féliciter: elle essaie à chaque fois de convaincre le propriétaire d’un animal en bonne santé de renoncer à l’euthanasie», indique la cofondatrice de la fondation «SOS Chats».

Destiné à l’euthanasie, Mietzi a trouvé un nouveau foyer en un jour, après un post sur Facebook.

Destiné à l’euthanasie, Mietzi a trouvé un nouveau foyer en un jour, après un post sur Facebook.

Facebook

Quel est le motif de ceux qui vont faire euthanasier leur chat? «Généralement, on a un coup de cœur devant la photo d’un animal qu’on trouve mignon et quand il tombe malade, quand son comportement change, quand on découvre ses coûts, on veut s’en débarrasser…», déplore Tomi Tomek. Une issue qui vaut aussi quand les enfants ne s’en occupent plus ou quand un couple se sépare…

Aux yeux de Tomi Tomek, la vétérinaire au bon cœur est une formidable ambassadrice de sa pétition qui réclame justement l’interdiction d’euthanasier des chats en bonne santé. Un combat qui a ses supporters habituels: Brigitte Bardot et à côté de l’actrice retraitée, l’animateur français Michel Drucker et la comédienne vaudoise Lauriane Gilliéron, qui déclarait l’automne dernier: «Je suis consciente que la place manque dans les refuges, mais il faut trouver des alternatives».

Miss Suisse 2005, Lauriane Gilliéron a signé la pétition qui veut interdire d’euthanasier un chat en bonne santé.

Miss Suisse 2005, Lauriane Gilliéron a signé la pétition qui veut interdire d’euthanasier un chat en bonne santé.

DR

«Rien dans la loi ne protège les animaux domestiques», constate Tomi Tomek. La pétition qui veut interdire l’euthanasie des animaux domestiques «sans justes motifs» avait recueilli hier 30 126 signatures. Lancer une initiative, c’est une démarche trop coûteuse en temps et en argent pour Tomi Tomek, mais la pasionaria des chats a ses relais politiques: la conseillère aux États Céline Vara passera par Noiraigue pour s’informer, elle qui envisage le dépôt d’une motion dans le prolongement de la pétition.

Le texte favorable à une modification de la loi fédérale sur la protection des animaux affirme que «trop d’euthanasies sont réalisées sur des animaux par pure commodité», sachant que tout propriétaire a le droit de décider de la mise à mort de son animal, qu’il soit en bonne ou en mauvaise santé.

«On ne se débarrasse pas de nos animaux domestiques comme on se débarrasse de nos meubles», est-il écrit dans la pétition. Tomi Tomek ne craint-il pas que des animaux devenus indésirables soient supprimés ou abandonnés, si les euthanasier devient interdit? «Non! Les propriétaires craindront une dénonciation», répond Tomi Tomek. Sa pétition court jusqu’au 31 mars prochain.

Ton opinion

14 commentaires