02.10.2020 à 06:42

PartenariatUn chèque d’un million en faveur de l’Aide sportive suisse!

La Loterie Romande et Swisslos, par le biais de la Société du Sport-Toto, ont reconduit leur soutien annuel aux espoirs suisses du sport. Un tremplin qui leur permet de rejoindre l’élite mondiale.

par
Victor Fingal
Jean-René Fournier, président de la LoRo, à droite, a remis un chèque d’un million de francs à Virginie Faivre, au centre, membre du conseil de fondation de l’Aide sportive. Le cycliste Théry Schir, à droite, représente cette nouvelle génération qui bénéficie de l’Aide sportive.

Jean-René Fournier, président de la LoRo, à droite, a remis un chèque d’un million de francs à Virginie Faivre, au centre, membre du conseil de fondation de l’Aide sportive. Le cycliste Théry Schir, à droite, représente cette nouvelle génération qui bénéficie de l’Aide sportive.

DR

Leurs noms façonnent l’excellence du sport de ce pays: Stan Wawrinka en tennis, le skieur Beat Feuz ou Jérémy Desplanches, champion de natation, tous ont en commun d’avoir reçu un prix ou une aide plus conséquente de l’Aide sportive suisse. Une fondation qui a pu compter une fois de plus sur le fidèle soutien de la Loterie Romande. Ainsi, mardi dernier, à Lausanne, Jean-René Fournier, président de la LoRo, a remis un chèque d’un million de francs, à Virginie Faivre, membre du conseil de fondation de l’Aide sportive, en présence du cycliste vaudois Théry Schir. Une belle somme qui provient des deux sociétés suisses de loterie, la LoRo et Swisslos, via la société commune du Sport-Toto. «Nous sommes très sensibles aux importantes répercussions de la crise sanitaire sur l’économie et sur le sport suisse, a relevé Jean-René Fournier. Cette aide, centrée sur la relève et les infrastructures, témoigne du soutien indispensable des loteries et permet à de jeunes athlètes d’éclore et de se mesurer à l’élite mondiale.»

Trésorerie intacte en dépit de la pandémie

L’an passé, année record, l’Aide sportive réussissait à distribuer 9,1 millions de francs à 1176 athlètes. C’était avant la pandémie. «À cause de l’annulation de tous nos événements en 2020 et de la baisse des dons des entreprises et des privés, précise Steve Schennach, directeur de l’Aide sportive, nos rentrées sont nettement moins importantes. Heureusement, grâce à des aides exceptionnelles issues de notre collecte de dons, de Swiss Olympic, fondatrice de l’Aide sportive, ainsi qu’un don personnel du coprésident Urs Wietlisbach, et bien sûr de la Société du Sport-Toto, nous pouvons nous attendre cette année à des résultats similaires à ceux de 2019.»

Depuis un demi-siècle, l’Aide sportive permet à des jeunes talents de réaliser leur rêve. En particulier, la fondation est attentive à soutenir des sports qui ne bénéficient pas toujours de l’attention des médias et ne connaissent ni de gros sponsors, ni des prix élevés. Dans ce contexte, des champions comme Nino Schurter, VTT, Fanny Smith, skicross ou Mathilde Gremaud, ski acrobatique ont pu se placer parmi les meilleurs de leur discipline sans être pénalisés par des barrières financières.

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!