Vaud: Un cheval, attaqué par un chien, a dû être euthanasié

Publié

VaudUn cheval, attaqué par un chien, a dû être euthanasié

Le Manège du Chalet-à-Gobet a lancé un appel à témoin après avoir retrouvé, dimanche, l’une de ses bêtes grièvement blessée à la jambe, visiblement mordue.

par
Michel Pralong
«Jolly Jumper» était un cheval d’école, parmi les plus doux qui soient.

«Jolly Jumper» était un cheval d’école, parmi les plus doux qui soient.

Manège du Chalet-à-Gobet

Ce dimanche 18 octobre, vers 9 h 30 du matin, le Manège du Chalet-à-Gobet (VD) est avisé, notamment par des cavaliers, que l’un de leurs chevaux semble blessé. Il se trouve à quelques kilomètres de là, dans un parc à Moille-Saugeon, en bordure de forêt. Un espace de 6 hectares où sept chevaux ont été placés, pour un mois et demi, sous surveillance, même si celle-ci n’est pas permanente.

Arrivés sur place, les responsables du Manège découvrent que le cheval, âgé de 14 ans et nommé «Jolly Jumper», est grièvement blessé à la jambe postérieure, au niveau du boulet, juste au-dessus du sabot. Le sang est répandu par terre, à un endroit dégagé, sans aucun obstacle qui aurait pu provoquer cette blessure. Et la jambe est clairement déchiquetée. «La nature de la blessure et son emplacement laissent penser qu’il s’agit là d’une blessure causée par un chien, nous explique Gilles Johner, cogérant du Manège. Il y a bien deux lynx dans la région, mais s’ils attaquent, c’est plutôt à la gorge. Le garde-faune, venu sur place, nous a confirmé qu’il ne s’agissait vraisemblablement pas d’un lynx.» Vu la gravité de la blessure, l’animal, qui est un cheval d’école, celui sur lequel les cavaliers débutants apprennent à monter, a dû être euthanasié le soir même.

Des aboiements entendus

Lundi matin, le Manège a lancé un appel à témoins sur sa page Facebook, pour tenter de savoir ce qui s’est exactement passé. «Les personnes qui sont venues nous signaler l’animal blessé nous ont dit avoir entendu de forts aboiements de chien. Je ne pense pas qu’il s’agisse de chiens de chasse, les chasseurs seraient venus s’annoncer si l’une de leurs bêtes avait mordu un cheval. Il doit s’agit du chien d’un promeneur, qui n’a peut-être même pas assisté à l’attaque. Nous espérons pouvoir le retrouver.» Le Manège va déposer une plainte auprès de la police de Lausanne.

Ton opinion

48 commentaires