Un chevreuil tué par un chien au milieu de la route: «C’est inacceptable!»

Actualisé

NeuchâtelUn chevreuil tué par un chien au milieu de la route: «C’est inacceptable!»

Un chien a poursuivi sa proie jusque sur la chaussée où le cervidé a percuté une voiture à la tombée de la nuit.

par
Vincent Donzé
La scène a été scrutée par de nombreux automobilistes à l’arrêt sur la route reliant Travers à Neuchâtel.

La scène a été scrutée par de nombreux automobilistes à l’arrêt sur la route reliant Travers à Neuchâtel.

Lecteur reporter

La scène s’est déroulée à la tombée de la nuit, hier à Travers: entre deux colonnes de voiture, sur la route cantonale, un chien tenait un jeune chevreuil par la gorge. «La proie secouée dans tous les sens était inanimée. Le sang giclait partout», témoigne un conducteur ralenti par le trafic.

Selon ce lecteur, le cervidé était agonisant. Un témoin a vu un chien poursuivre le chevreuil, lequel a percuté une voiture. «C’est inacceptable! Un chien doit être maîtrisé par son maître, soit par une laisse, soit par la voix», gronde le président des chasseurs neuchâtelois, Gilles Walder. Confirmation par le garde-faune Ludovic Genoud, qui s’est rendu sur place: «Cette situation est punissable par la loi».

Mort évitable

Le propriétaire du chien n’a pas été identifié, mais une dénonciation sera adressée au Ministère public. Selon la photo transmise au matin.ch, il s’agirait d’un malinois. Le long de l’Areuse, les promeneurs de chien sont nombreux sur le chemin «Sur le Vau», séparé de la H10 par la ligne de chemin de fer. «Ils doivent tenir leur chien», insiste le garde-faune.

«Un chevreuil se fait écraser chaque jour en Suisse pour être parfois dépecé par un lynx sur le bas-côté», indique un observateur. «C’est bien plus que cela…», soupire Ludovic Genoud. Ce qui chagrine tous les intervenants, c’est qu’à Travers, la mort du chevreuil est imputable à un chien. Elle était évitable.

Ton opinion