Bienne – Un chien policier mord un bagarreur récalcitrant
Publié

BienneUn chien policier mord un bagarreur récalcitrant

La police cantonale bernoise a dû intervenir dans une rue habituellement calme durant la nuit du Nouvel-An.

par
Vincent Donzé
L’incident s’est produit le 1er janvier à 4 h 45, à la rue du Milieu, à Bienne.

L’incident s’est produit le 1er janvier à 4 h 45, à la rue du Milieu, à Bienne.

Lematin.ch/Vincent Donzé

Entre un café où les clients jouent aux cartes et une pizzeria portée sur la livraison, la rue du Milieu n’est pas un repère de noctambules, à Bienne. C’est pourtant là que la police cantonale bernoise est intervenue le 1er janvier à 4 h 45. Son intervention s’est conclue par une morsure.

Selon la police bernoise, il s’agissait d’une altercation avec un couteau. La sommelière de «My Coffee» est passée par là un quart d’heure plus tôt, mais elle n’a pas remarqué d’attroupement. «En passant chercher une bouteille d’eau, je n’ai vu personne. Tout était tranquille», dit-elle.

Opposée au contrôle

Depuis six mois qu’elle travaille à la rue du Milieu, elle n’a jamais assisté à une escarmouche: «Illuminée toute la nuit, cette rue est tranquille et nos caméras de surveillance y sont peut-être pour quelque chose…», reprend la sommelière qui a fermé son établissement à 20 heures, vendredi. Le lendemain, pourtant, une personne présumée impliquée dans une bagarre s’est opposée au contrôle effectué par la police.

«En raison de son comportement menaçant, un chien de service a été engagé», rapportait hier la police cantonale bernoise. Mordu à une jambe, le bagarreur récalcitrant a été pris en charge médicalement et emmené au poste de police pour de plus amples vérifications.

Blessée à l’œil

«Des investigations sont en cours», indique la police. Plus tôt, dix minutes après minuit, la police est intervenue à la rue de la Thielle, suite à une annonce indiquant qu’une personne avait été blessée à l’œil après une altercation. Le blessé a été emmené à l’hôpital en ambulance pour être examinée. Là aussi, des investigations sont en cours.

Pendant la nuit du Nouvel-An, entre le 31 décembre à 20 h et le 1er janvier à 7 h, la police cantonale bernoise a reçu quelque 30 annonces pour tapage nocturne sur l’ensemble de son territoire. «Il s’agissait principalement de bruit lié à des fêtes ou à des feux d’artifice», précise-t-elle.

Plus de 30 altercations verbales ont été annoncées et des feux de poubelles et d’autres objets ont été signalés. «Les sapeurs-pompiers ou les personnes ayant fait l’annonce ont rapidement pu les éteindre», informe la police cantonale bernoise.

Votre opinion