13.08.2020 à 12:32

Proches aidantsUn congé pour les parents dès le 1er juillet 2021

Une réforme de la loi sur les proches aidants en deux étapes est prévue dès le 1er janvier 2021. La deuxième partie inclut un congé indemnisé de quatorze semaines pour les parents s’occupant d’un enfant malade.

La motion menant à la réforme de la loi avait été déposée par Léonore Porchet, conseillère nationale (ici lors d’une séance en décembre 2019).

La motion menant à la réforme de la loi avait été déposée par Léonore Porchet, conseillère nationale (ici lors d’une séance en décembre 2019).

KEYSTONE

Les parents bénéficieront d’un congé indemnisé de quatorze semaines pour s’occuper d’un enfant gravement malade dès le 1er juillet 2021, annonce le Conseil fédéral en réponse à Léonore Porchet (Verts/VD). Aucun référendum n’a été lancé contre la réforme de la loi sur les proches aidants qui entrera en vigueur en deux étapes.

La réforme vise à mieux concilier l’activité professionnelle et la prise en charge d’un proche malade, et permettra d’octroyer des conditions identiques à tous les employés. Environ 1,9 million de personnes accompagnent un enfant ou un adulte chaque jour en Suisse. En 2016, cela a représenté 80 millions d’heures de travail, soit 3,7 milliards de francs.

La première étape concerne des modifications qui peuvent être réalisées rapidement. Il s’agit du congé pour les absences professionnelles de courte durée, l’extension du droit à la bonification pour tâches d’assistance de l’AVS, l’adaptation du droit à l’allocation pour impotent et au supplément pour soins intenses et l’adaptation des montants maximaux des loyers pour les colocations. Une entrée en vigueur est envisagée au 1er janvier 2021.

La deuxième étape concerne le congé de quatorze semaines pour les parents. Les caisses de compensation AVS ont concentré leurs efforts sur le paiement des allocations Corona perte de gain pour les indépendants. Les travaux liés à l’introduction de l’allocation pour les parents n’ont pas pu être entamés, précise le gouvernement dans sa réponse à l’interpellation de Léonore Porchet publiée jeudi.

(ATS/NXP)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!