Îles Canaries – Un corps retrouvé dans le périmètre du volcan Cumbre Vieja
Publié

Îles CanariesUn corps retrouvé dans le périmètre du volcan Cumbre Vieja

Alors que le Cumbre Vieja crache de la lave depuis près de deux mois, l’éruption du volcan de l’île de La Palma, aux Canaries, a fait sa première victime.

C’est sur la commune d’El Paso que le corps d’un homme a été retrouvé, alors que le Cumbre Vieja est entré en éruption il y a près de 60 jours.

C’est sur la commune d’El Paso que le corps d’un homme a été retrouvé, alors que le Cumbre Vieja est entré en éruption il y a près de 60 jours.

Getty

Un homme a été retrouvé mort, samedi matin, dans le périmètre de sécurité mis en place à cause de l’éruption du volcan Cumbre Vieja sur l’île espagnole de La Palma, ont annoncé les autorités, qui ignorent encore les causes du décès. L’éruption, en cours depuis près de deux mois (56 jours) n’avait jusqu’ici causé aucun décès, mais les coulées de lave et les émissions de gaz avaient obligé les autorités à fermer une partie du territoire de l’île.

C’est dans cette zone que le cadavre d’un homme a été retrouvé, sur la commune d’El Paso, a confirmé la garde civile, sans donner davantage de détails sur l’identité de la victime, les circonstances de sa mort ou de la découverte de son corps. L’accès à l’endroit avait été ponctuellement autorisé, afin de permettre aux riverains de récupérer des effets personnels.

«Dans l’attente de l’autopsie»

«Une personne a été retrouvée morte ce matin, et nous attendons d’en savoir plus pour pouvoir nous exprimer avec certitude sur les causes du décès», a également déclaré, lors d’une conférence de presse, Miguel Angel Morcuende, le directeur technique du Plan d’urgence volcanique des Canaries. Il a ajouté que les autorités restaient «dans l’attente de l’autopsie», dont la date des résultats n’était pas encore connue.

Les coulées de lave du volcan Cumbre Vieja ont déjà ravagé 1018 hectares ou emporté plusieurs milliers de bâtiments, dont des maisons, et détruit de nombreuses cultures, dont des plantations de bananes. Plusieurs centaines des 85’000 habitants de l’île ont été évacués et relogés depuis le début de cette éruption, la troisième en un siècle sur l’île de La Palma, après celle du volcan San Juan, en 1949, et celle du Teneguia, en 1971.

(AFP)

Votre opinion