Publié

Espèces menacéesUn couple d'aigles des Philippines en direct sur le web

Depuis jeudi, les amateurs de ces aigles menacés d'extinction peuvent suivre les péripéties d'un couple sur Internet. Mais les webcams d'animaux sont légions sur la Toile.

Les internautes peuvent suivre depuis jeudi le quotidien en captivité d'un couple d'aigles des Philippines, une espèce menacée d'extinction par la déforestation, la chasse et les pollutions agricoles.

«Cela permettra à chacun d'en savoir plus sur cette espèce et de comprendre pourquoi nous devons la sauver», a expliqué Rolando Pinsoy, porte-parole de la Philippine Eagle Foundation.Le couple, qui se reproduit régulièrement dans son abri de Davao (sud) pour enrichir le programme de naissances en captivité de la fondation, est visible à l'adresse http://www.ustream.tv/recorded/29615691. La femelle pond en général en novembre ou décembre un oeuf unique qui éclot un mois plus tard. La période de gestation est d'environ trois mois.

L'un des plus grands aigles du monde

L'aigle des Philippines (Pithecophaga jefferyi) est l'un des plus grands aigles au monde. Il peut mesurer jusqu'à 1 mètre de haut et son envergure atteindre 2,50 m. Espèce endémique, il vit surtout dans les forêts de l'île de Mindanado, dans le sud de l'archipel philippin.

Appelé aussi «aigle mangeur de singe» en raison de son régime à l'état sauvage composé notamment de primates, le rapace est classé par l'Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) dans la catégorie des espèces «en grave danger d'extinction», avec une population estimée entre 180 et 500 couples. L'aigle est victime de la raréfaction de son habitat due à la déforestation et à la chasse essentiellement. La pollution aux pesticides pourrait diminuer ses capacités à se reproduire.

Cette vidéos à suivre en direct s'ajoute à une longue liste de webcams suivant des animaux sur Internet. Parmi les espèces en voie de disparition, les pandas sont très populaires sur la Toile. Plusieurs zoo chinois proposent de suivre les péripéties de leurs protégés, comme le zoo de Shanghai qui partage les aventures de Zhuang Mei.

Plusieurs webcams observent également des ours polaires, comme celles du Wapusk National Park, dans le Manitoba, au Canada.

A noter que le zoo de Zurich a lui aussi des webcams. Installées directement dans les enclos, elles suivent notamment les tigres et les pingouins.

(AFP)

Votre opinion