Animaux  - Un couple de panthères de Perse filmé pour la 1ère fois au Pakistan
Publié

Animaux Un couple de panthères de Perse filmé pour la 1ère fois au Pakistan

Membres d’une sous-espèce de panthère en danger, les deux félins ont été capturés par l’objectif de gardes-faune près de la frontière afghane, une première.

La panthère de Perse (Panthera pardus tulliana) est une sous-espèce de panthère qui est présente sur une zone couvrant la Turquie, le Caucase, l’Iran et l’Afghanistan.

La panthère de Perse (Panthera pardus tulliana) est une sous-espèce de panthère qui est présente sur une zone couvrant la Turquie, le Caucase, l’Iran et l’Afghanistan.

AFP

Un couple de panthères de Perse apercu pour la première fois au Pakistan l’année dernière a pu être photographié et filmé, ont annoncé vendredi les autorités de la province du Baloutchistan.

Animal solitaire

Sharifuddin Baloch, haut responsable de la protection de l’environnement dans la province, a précisé que le couple avait été repéré il y a six mois dans le parc national de Hazarganji-Chiltan, près de la frontière afghane.

Les panthères adultes sont solitaires et ne se mettent en couple que pour la reproduction.

«Nous avons donné à nos employés des caméras et des jumelles pour filmer et prendre des photos des deux», a dit M. Baloch. «Ils y sont parvenus ce mois-ci.»

La panthère de Perse (Panthera pardus tulliana) est une sous-espèce de panthère qui est présente sur une zone couvrant la Turquie, le Caucase, l’Iran et l’Afghanistan.

Espèce en danger

Elle est très discrète et considérée comme «en danger» par l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN). Il en resterait moins d’un millier dans la nature, et 200 autres en captivité.

«Nous prenons des mesures pour protéger les espèces rares», a déclaré à l’AFP M. Baloch, en ajoutant que ses services partageaient leurs données avec l’UICN.

Il a précisé que les images de la panthère de Perse sur un escarpement rocheux étaient la première preuve filmée de la présence de l’animal au Pakistan.

(AFPE)

Votre opinion

1 commentaire