Publié

EnvironnementUn crocodile originaire de Cuba a été présenté au pape

Benoît XVI a reçu un pensionnaire du zoo de Rome, chargé de témoigner de la défense des espèces animales en vue du déplacement du pape à Cuba dans deux mois et demi.

L'animal n'avait pas de quoi effrayer Sa Sainteté...

L'animal n'avait pas de quoi effrayer Sa Sainteté...

AFP

Un crocodile de Cuba d'une espèce rare a été présenté mercredi au pape à l'issue de l'audience générale par une délégation du zoo de Rome, pour témoigner de la défense des espèces animales, à deux mois et demi du voyage de Benoît XVI sur l'île en mars.

Ce jeune "crocodylus rhombifer" est un des 1200 animaux du "Bioparco" situé sur le diocèse de Rome dont le pape est l'évêque, et qui fête son centenaire. Le "Bioparco" de Rome reçoit 700.000 visiteurs par an.

Un responsable de la Fondation du "Bioparco" a présenté le petit crocodile, d'une soixantaine de centimètres, qu'il tenait dans ses mains et qu'il caressait.

Le pape l'a regardé en souriant, l'air intéressé. Il a aussi reçu une sculpture miniature de l'artiste italien Michele Vitaloni, montrant le moment où une tortue venant de naître s'extrait de son oeuf, pour symboliser les nombreuses naissances d'animaux dans le zoo de Rome.

Le pape sensible à la défense

Benoît XVI est particulièrement sensible à la défense de la nature. "Le monde est obscur, là où l'homme ne reconnaît plus son lien avec le Créateur..." il met également "en danger ses relations avec les autres créatures et avec la création elle-même", avait-il déclaré devant des ambassadeurs du monde entier réunis au Vatican, exprimant ses inquiétudes et ses espoirs pour l'année qui commence.

Le crocodile cubain a vu sa population décroître de 80% et survit seulement dans une petite partie de l'île, avait expliqué auparavant le "Bioparco" de Rome dans un communiqué. Il est classé parmi les espèces menacées par l'Union mondiale pour la conservation de la nature (UICN).

Le reptile sera rendu à sa terre d'origine, quand Benoît XVI se rendra à Cuba, soit avant Pâques.

Ton opinion