Publié

TélévisionUn Darius, deux téléphones

Depuis le début du mois, la star de la RTS présente le «19:30» avec non pas un mais deux smartphones bien visibles à l'écran. Mais à quoi ça sert?

par
Laurent Flückiger
Durant le «Journal», l'un est connecté à Twitter, l'autre à RTS.ch. «Comme ça, je n'ai pas l'impression de piloter à l'aveugle», explique Darius Rochebin.

Durant le «Journal», l'un est connecté à Twitter, l'autre à RTS.ch. «Comme ça, je n'ai pas l'impression de piloter à l'aveugle», explique Darius Rochebin.

Les téléspectateurs les plus attentifs l'auront remarqué: depuis presque trois semaines, deux boîtes noires sont posées bien en évidence à la gauche de Darius Rochebin lorsque celui-ci présente le «19:30». L'analyse des images nous a révélé qu'il s'agit bien de smartphones. Pourquoi donc la star de l'info à la RTS a-t-elle besoin d'amener ses téléphones sur le plateau? Et surtout: est-elle si accro qu'entre ses deux oreilles elle ne veut pas faire de jalouses?

Joint au… téléphone, Darius Rochebin confirme: il est accro et il en a deux. «Mais une seule ligne! Je suis très actif sur les réseaux sociaux, explique-t-il. Alors, je peux très bien avoir un téléphone sur Twitter pendant que je lis mes mails sur l'autre. Ou un sur Facebook pendant que je suis en ligne.»

Mais ses téléphones lui sont-ils à ce point indispensables qu'il les promène jusque sous le nez des téléspectateurs? «Oui. Ça me sert dans le «Journal», affirme-t-il. Il m'est arrivé récemment de faire une correction à l'antenne. Dans un sujet, le nom de François Pinault avait été confondu avec celui de Bernard Arnault. Des téléspectateurs l'ont remarqué, l'ont écrit sur Twitter et j'ai pu rectifier en direct.»

Le journaliste argumente encore en prenant l'exemple actuel de l'Ukraine, où il peut se passer quelque chose à tout moment. Mais s'il consulte le fil Twitter sur le plateau, en revanche, il ne tweete pas durant l'émission. Son second téléphone, lui, est connecté à RTS.ch. Il affirme qu'ainsi il n'a pas l'impression de «piloter à l'aveugle». Bien sûr, son oreillette lui sert aussi à recevoir les infos urgentes, s'il y a, de la part du chef d'édition. Mais il existe une autre petite voix qui lui parle très souvent: le réalisateur. «J'essaie de cacher mes téléphones pour des raisons simplement esthétiques. Quand je ne le fais pas, il me le fait remarquer.»

En outre, si la présence de deux téléphones portables est d'un intérêt purement professionnel, on peut tout à fait imaginer qu'il s'en serve pour écrire des SMS. D'ailleurs, ça s'est déjà passé, reconnaît Darius Rochebin. «Si c'est vraiment important. Pour rappeler à un invité, avant qu'il entre sur le plateau, de me parler d'une chose en particulier dont on avait discuté hors antenne.» Par contre, il affirme que son téléphone n'a sonné qu'une seul fois pendant le direct et que personne ne l'a su.

Des photos juste avant 19h30

Et le selfie? «Ce n'est pas au programme, répond-il. Mais ça m'arrive de prendre la photo d'un invité juste avant le «Journal» et de la publier sur Twitter pour que les téléspectateurs me suggèrent les questions qu'ils poseraient. Ça marche bien.» Et en matière de photos, ses followers le lui rendent bien. En effet, certains publient leur cliché d'un paysage de la Suisse en mentionnant le nom de Darius Rochebin. Ce dernier se charge de les retweeter sur son mur chaque matin. Un petit jeu qui semble les amuser puisqu'ils sont de plus en plus nombreux à le faire. Accro à ses téléphones, on vous dit! Jusqu'à ce qu'il raccroche du «19:30»?

Ton opinion