Un défaut constaté sur les Super Puma de l’armée suisse
Publié

AviationUn défaut constaté sur les Super Puma de l’armée suisse

La tension du câble de commande du rotor arrière était insuffisante sur deux appareils. Toute la flotte est contrôlée.

par
M.P./comm
Le rotor arrière sert à éviter que l’hélicoptère ne tourne sur lui-même.

Le rotor arrière sert à éviter que l’hélicoptère ne tourne sur lui-même.

Armée suisse

Lors d’un contrôle ordinaire, un écart de tension a été constaté sur le câble de commande du rotor arrière de deux Super Puma de l’armée, a communiqué le groupement de la Défense, ce 11 novembre. Le rotor arrière compense le mouvement horizontal de l’hélicoptère et l’empêche ainsi de tourner sur lui-même. En cas de sous-tension, cela pourrait créer un risque de déséquilibre.

Même si ce problème est qualifié de «mineur» par Daniel Reist, le porte-parole de l’armée, tous les Super Puma vont être vérifiés, afin d’assurer la sécurité des pilotes et des passagers. L’armée suisse en possède quinze en tout. Ce contrôle préventif est d’ores et déjà en cours et sera terminé ces jours prochains. Les hélicoptères déjà prévus pour des engagements (recherche et sauvetage, Kosovo) et qui sont au nombre de quatre ou cinq, sont contrôlés en priorité.

Votre opinion

2 commentaires