Vaud: Un demi-million pour remonter le moral des jeunes
Publié

VaudUn demi-million pour remonter le moral des jeunes

Les restrictions liées à la pandémie de Covid-19 affectent particulièrement le moral des enfants et des jeunes. Le Canton tente d’y remédier en soutenant des activités qui leur sont destinées.

L’Etat va favoriser les initiatives permettant aux jeunes de renforcer, voire recréer, du lien social entre eux.

L’Etat va favoriser les initiatives permettant aux jeunes de renforcer, voire recréer, du lien social entre eux.

Getty Images/iStockphoto

Cela fait un an que les premières restrictions visant à juguler la propagation du Covid-19 ont été introduites. C’est long et, selon un rapport publié par Pro Juventute en février dernier, les enfants et les jeunes sont ceux qui sont le plus touchés, moralement parlant, par la pandémie, indique lundi le Canton de Vaud dans un communiqué. Lequel cite également une étude menée par l’Université de Bâle, qui montre que 18% de la population suisse présenterait actuellement des symptômes dépressifs graves et que cette part serait de 29% chez les 14-24 ans, la tranche d’âge la plus touchée.

Aussi, pour tenter de remédier à la situation, le Canton va ouvrir son porte-monnaie: un demi-million de francs au total sera consacré à des mesures visant à renforcer, voire recréer, du lien social. Le plus gros de cet investissement ira aux organisateurs d’activités de jeunesse prévues cet été, comme les Passeports vacances, les camps ou les offres d’animations à la journée. Ceux-ci sont invités à se faire connaître auprès de la Direction générale de l’enfance et de la jeunesse (DGEJ) d’ici à fin mai.

Soutien aux initiatives lancées par les jeunes eux-mêmes

Des appels à projets ont aussi été lancés, pour soutenir des initiatives offrant des espaces de socialisation ou d’appui social, ou encore des activités ludiques. Ces appels concernent d’une part les professionnels de l’éducation ou des bénévoles, et d’autre part les jeunes eux-mêmes qui souhaiteraient mettre en oeuvre de telles actions. Enfin, des mesures seront également prises dans le milieu scolaire.

Par ailleurs, l’information aux jeunes sur les possibilités de se faire aider sera renforcée et un partenariat avec la plateforme ciao.ch permettra de rendre ces mesures plus visibles.

(comm/jfz)

Votre opinion