Publié

Affaire LucaUn dessin inexploitable

Les experts mandatés par la justice valaisanne estiment que le dessin de l'agression fait par le frère de Luca n'est pas exploitable. Et ce sans avoir auditionné son auteur.

par
Laurent Grabet

Énième rebondissement dans l'affaire Luca: le dessin de Marco Mongelli, le frère du jeune Italien retrouvé inconscient dans la neige de Veysonnaz (VS) un soir de février 2002, ne serait pas exploitable. C'est tout au moins la conclusion des quatre experts qui se sont penchés dessus à la demande de la justice valaisanne. Le Nouvelliste l'a révélé dans son édition de ce jour. Et chose très étonnante: ces experts n'ont à aucun moment entendu Marco au cours de leurs investigations, alors même qu'ils avaient été sélectionnés notamment sur leur caractère italophone! Le père de Luca et Marco déplore un «travail bâclé».

Sur son croquis réalisé trois an après les faits, Marco Mongelli représentait son frère agressé par trois humains. Cela contredisait la thèse officielle comme quoi ce serait Rocky, le chien de la famille Mongelli, qui se serait acharné sur son jeune maitre au point qu'il soit aujourd'hui toujours aveugle et paralysé.

Pourquoi les experts n'ont-ils pas entendu Marco pour se faire une idée de la pertinence de son dessin? Car ils pensent que cela n'aurait pas permis de faire ressurgir en lui les souvenirs originels de l'agression dont il avait été le témoin. Lesquels ont ensuite eu tout le temps d'être modifiés, sous influence extérieure ou non, par le garçonnet.

Nouvel épisode d'une affaire qui dix ans après les faits, n'en finit pas de faire couler l'encre.

Votre opinion