Publié

PolitiqueUn dissident UDC élu au perchoir à Lausanne

Valentin Christe, 26 ans, a pris la présidence du Conseil communal au nez et à la barbe de Philippe Ducommun, qui était initialement promis au poste.

L'UDC Philippe Ducommun a subi un revers pour la présidence du Conseil communal de Lausanne.

L'UDC Philippe Ducommun a subi un revers pour la présidence du Conseil communal de Lausanne.

Keystone

Le libéral-conservateur Valentin Christe, issu des rangs d'une dissidence de l'UDC, a été élu à la présidence du Conseil communal de Lausanne. Il a été préféré à l'UDC Philippe Ducommun.

Pas de surprise, mais tout de même une petite sensation mardi soir lors de la cérémonie d'installation des nouvelles autorités lausannoises. Valentin Christe, 26 ans, a accédé au perchoir au nez et à la barbe de Philippe Ducommun, qui était initialement promis au poste, ayant été successivement 2e et 1er vice-président.

Le choix du jeune libéral-conservateur répond à une logique mathématique. La règle veut que les cinq plus grands groupes du plénum occupent la présidence à tour de rôle. Or, son nouveau parti, né des suites de l'éviction de Claude-Alain Voiblet de l'UDC, compte plus de membres (sept) que l'UDC et ses cinq élus au législatif.

Score honorable

Valentin Christe a été élu au deuxième tour de scrutin. Il a obtenu 47 voix contre 37 à Philippe Ducommun, un score honorable, et une voix à l'UDC Jean-Luc Chollet.

«Certains membres du groupe PLR ont été sensibles au fait qu'il a réalisé tout le parcours vers la présidence et qu'il connaît bien les rouages du bureau. Ils ont aussi soutenu un UDC parce que c'est le parti avec lequel on travaille au niveau cantonal», a analysé Mathieu Blanc (PLR).

Etudiant en droit

Le nouveau président, étudiant en droit à l'Université de Genève, est entré au Conseil communal au cours de la précédente législature. «Ce n'est pas un inconnu de ce conseil. Il est compétent, engagé et disponible», a déclaré Claude-Alain Voiblet. L'intéressé a promis de tout mettre en oeuvre pour mériter la confiance du Conseil.

Auparavant, les municipaux avaient prêté serment. Grégoire Junod sera le syndic de Lausanne pour la législature 2016-2021, qui débute le 1er juillet.

(ats)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!