Publié

AllemagneUn djihadiste condamné pour crime de guerre

L'homme de 21 ans avait posé pour des photographies en Syrie avec les têtes empalées de deux soldats d'Assad. Il avait été été interpellé en octobre 2015 dans la région de Francfort.

Un djihadiste allemand a été condamné mardi 12 juillet par un tribunal de Francfort à deux ans de prison pour crime de guerre.

L'homme avait posé pour des photographies en Syrie avec les têtes empalées de deux soldats de l'armée du régime du président Bachar el-Assad.

L'accusé, âgé de 21 ans, d'origine iranienne, s'était radicalisé en Allemagne avant de partir en Syrie pendant au moins trois semaines, au début 2014, où il avait rejoint un autre djihadiste.

Entre mars et avril, le groupe de djihadistes, auquel appartient le deuxième homme, avait tué deux soldats près de la ville de Binnish, dans le nord-ouest de la Syrie, avant de les décapiter et de placer leurs têtes sur des piques de métal.

«L'accusé a posé avec les têtes et s'est laissé photographier trois fois», afin de ridiculiser les victimes, considérées comme des «infidèles», et les rabaisser après leur mort, selon le jugement.

Dans le téléphone de la mère

Le complice avait ensuite posté ces clichés sur le réseau social Facebook. Les photographies avaient également été retrouvées stockées dans un ordinateur en Allemagne et sur le téléphone portable de la mère de l'accusé, selon la justice.

«Je ne voulais pas être là-dessus (et) n'aurais jamais imaginé» que les images seraient ensuite sur les réseaux sociaux, a protesté le suspect au cours de l'audience. Il avait été été interpellé en octobre 2015 dans la région de Francfort.

Son procès est une première pour la justice allemande, qui commence à s'attaquer aux exactions commises en Syrie et en Irak, après que le pays a accueilli 1,1 million de migrants en 2015, dont la moitié venant de ces deux pays.

Dix enquêtes liées à la Syrie ou l'Irak pour crimes de guerre sont actuellement instruites en Allemagne, en plus d'une trentaine de procédures contre d'ex-djihadistes pour «appartenance à un groupe terroriste».

(ats)

Votre opinion