Moutier: Un domicile fictif pour voter? La justice enquête!

Actualisé

MoutierUn domicile fictif pour voter? La justice enquête!

L'annulation de votation favorable au canton du Jura est entérinée, mais le volet pénal n'est pas clos pour autant.

par
lematin.ch
Les urnes de Moutier ont-elles recelé des tricheries? La justice enquête, même si leur impact sur le résultat du scrutin est nul.

Les urnes de Moutier ont-elles recelé des tricheries? La justice enquête, même si leur impact sur le résultat du scrutin est nul.

V.Dé

L'information relayée par «Le Journal du Jura» émane du comité «Moutier ville jurassienne»: le Ministère public bernois mène une enquête pénale à l'encontre d'une quinzaine de personnes pour fraude électorale, dans le cadre du vote du 18 juin 2017 sur l'appartenance cantonale de Moutier.

Les prévenus sont soupçonnées de domiciliations fictives, mais le comité «Moutier ville jurassienne» dénonce «une instruction à charge qui multiplie les tracasseries», comme l'examen de factures de téléphone et de contrats de bail avec demande de preuves de paiement, interrogatoires et convocations de proches.

Instance de séparation

Les citoyens soupçonnés seraient «entre autres, un père de famille prévôtois en instance de séparation ou un étudiant ayant toujours vécu à Moutier, abusivement soupçonnés».

Selon les autonomistes, il aurait de toute manière fallu 138 fraudeurs, tous dans le camp du oui, pour obtenir un résultat différent. Résultat qui par ailleurs a été invalidé par la Préfecture, une annulation confirmée par le Tribunal administratif pour de «graves violations du droit».

Selon «Le Journal du Jura», vingt cas de domiciliation fictive faisaient partie des griefs retenus. Les recourants autonomistes ayant renoncé à porter l'affaire devant le Tribunal fédéral, le jugement est entré en force et une nouvelle votation devrait être organisée.

VDé

Ton opinion