Livres: Un duo insolite en vedette à Bienne
Actualisé

LivresUn duo insolite en vedette à Bienne

Avec une écolière et un espérantiste, la petite foire des éditeurs indépendants qui dure jusqu'à dimanche soir à Bienne tient son couple phare.

par
LeMatin.ch
1 / 13
Parzival' et Vera présentent leur ouvrage commun à la petite foire du livre Edicion.

Parzival' et Vera présentent leur ouvrage commun à la petite foire du livre Edicion.

V.Dé
L'idée d'un livre en espéranto est née dans l'esprit de Vera Ehrbar, 10 ans, élève de 4e en filière bilingue.

L'idée d'un livre en espéranto est née dans l'esprit de Vera Ehrbar, 10 ans, élève de 4e en filière bilingue.

V.Dé
Dans ce bestiaire, on y trouve la fourmi noire, qui n'aime pas les fourmis rouges...

Dans ce bestiaire, on y trouve la fourmi noire, qui n'aime pas les fourmis rouges...

V.Dé

Associer un vieil espérantiste vêtu de vert et une jeune écolière couleur arc-en-ciel, c'est un pari tenu par les éditeurs biennois «Hans am Gern». Résultat: une publication présentée aujourd'hui à la petite foire du livre «Edicion», où les textes de Parzival’ font écho aux dessins de Vera Ehrbar.

«Je voulais dessiner un bestiaire depuis longtemps», raconte l'écolière. L'idée de l'association avec Parzival', c'est elle qui l'a eue en voyant sa maman éditer une monographie de 616 pages consacrée il y a deux ans à cet ambassadeur de l'espéranto, militant écologiste et pacifiste.

Filière bilingue

Scolarisée dans la filière bilingue allemand/français, la petite Vera n'était pas une adepte de l'espéranto. Elle est la première à qui son livre sert à faire ses gammes dans cette langue qui se veut mondiale, inventée dans les années 1870.

Figure biennoise désormais établie à Sonceboz (BE), Parzival’ est aussi appelé Monsieur le Vert, ambassadeur du soleil ou pharaon aux souliers verts. Plusieurs musées lui ont consacré des expositions, comme actuellement le Musée Visionnaire de Zurich.

Langue officielle

L'initiative de Vera Ehrbar rajeunit le public de Parzival', dont l'action artistique vise à faire de l’espéranto la langue officielle de l’ONU pour améliorer la compréhension entre les dirigeants et établir une paix durable dans un climat dépollué.

Son surnom s’inspire d’une figure mythique partie à la recherche du Graal. Parzival’ s’écrit avec une apostrophe pour indiquer que sa mission est inachevée.

Pour le duo d’artistes Rudolf Steiner et Barbara Meyer Cesta, qui dirigent les éditions Haus am Gern, le livre réalisé en commun contient des légendes futées, comme celle qui fait d'une grenouille une mutante climatique.

Librairie Bostryche

Dans le cadre du festival bilingue Edicion qu'ils ont initié, les éditions Haus am Gern présentent ce dimanche après-midi à la librairie Bostryche la publication «'Milie», un livre de dessins réalisé par une fillette trisomique, Lua Stirnemann. Un ouvrage inachevé, puisque le dernier personnage est à peine entamé.

Depuis sa création en 2013, Edicion se veut une plateforme pour les petites maisons d'édition, à la Maison Farel. Dans ce cadre, une foire aux livres pour enfants se déroule ce dimanche de 13h à 16h à la librairie Bostryche.

Vincent Donzé

Infobox

- Imaginé en 1887 par le médecin polonais Ludwik Lejzer Zamenhof, l’espéranto est pratiqué dans 120 pays. - N’étant la langue officielle d’aucun État, elle facilite la compréhension entre les peuples en garantissant l'égalité culturelle. - Le nombre de locuteurs est évalué entre 500'000 et un million dans le monde (1'000 à 2'000 en Suisse). - Son carrefour helvétique est à La Chaux-de-Fonds, siège du Centre de documentation et d’étude de la langue internationale (CDELI).

Votre opinion