Actualisé

Canton de ZurichUn éducateur reconnaît le viol de 7 fillettes

Un homme de 31 ans, arrêté en mars 2011 pour le viol de trois fillettes, aurait abusé en fait de sept petites filles, selon l'enquête qui vient de révéler quatre nouveaux cas.

Le jardin d'enfants de Volkestwil (ZH) avait dû fermer ses portes après l'affaire.

Le jardin d'enfants de Volkestwil (ZH) avait dû fermer ses portes après l'affaire.

Révélée en mars 2011, une affaire d’abus sexuels sur trois enfants en bas âge dans une crèche d’obédience évangélique à Volketswil (ZH) s’avère bien plus grave que supposée à l’époque. L’enquête a révélé quatre autres cas. Le Ministère public zurichois a inculpé l’éducateur de viols, contraintes sexuelles, abus sexuels et pornographie.

Arrêté il y a deux ans, le prévenu a d’abord avoué avoir abusé d’une fillette de deux ans et demi, ainsi qu’avoir filmé et pris des photos de son acte. Agé aujourd’hui de 31 ans, il était alors membre de l’église évangélique ICF (International Christian Fellowship).

Au cours de l’enquête, il a admis avoir abusé sexuellement de trois autres fillettes durant son temps libre. La plus jeune avait un an et demi, la plus âgée six ans.

L’acte d’accusation, cité jeudi par le Zürcher Oberländer et dont l’ats a obtenu une copie, révèle que trois cas supplémentaires d’abus sur des petites filles sont à mettre sur le compte de l’inculpé. Deux se sont produits dans la crèche évangélique de Volketswil. Le troisième a eu lieu en 2006, alors que le suspect, employé dans une autre crèche à cette époque, gardait des enfants en tant que baby-sitter.

Selon l’acte d’accusation, le jeune homme a échangé 153 données de photos ou de vidéo de ses abus dans une bourse d’échanges en ligne. Son arrestation a entraîné la fermeture de la crèche où il travaillait, les parents souhaitant de moins en moins y placer leurs enfants.

(ats)

Votre opinion