Actualisé 08.08.2019 à 15:29

Un employé CFF trouve la mort à Baden

Canton d'Argovie

Un contrôleur âgé de 54 ans a été blessé mortellement au moment du départ d'un train InterRegio reliant Bâle à Zurich.

La cause de l'accident à Baden fait l'objet d'une enquête du Service suisse d'enquête de sécurité.

La cause de l'accident à Baden fait l'objet d'une enquête du Service suisse d'enquête de sécurité.

Keystone

Un chef assistant clientèle des CFF a trouvé la mort dans un accident dans la nuit de samedi à dimanche à Baden (AG). Le contrôleur âgé de 54 ans a été blessé mortellement au moment du départ d'un train InterRegio reliant Bâle à Zurich.

Le chef de train a été coincé dans la porte et traîné par le train. L'accident s'est produit à 00h10 lorsque le train InterRegio Bâle-Zurich a quitté la gare de Baden.

La cause de l'accident fait l'objet d'une enquête du Service suisse d'enquête de sécurité (SESE), ont indiqué les CFF sur leur blog pour la presse. Les services CFF concernés procèdent à des analyses approfondies qui sont toujours en cours. Il n'est pas encore possible de se prononcer sur l'origine exacte de l'accident.

La direction de CFF voyageurs a décidé de revoir immédiatement le processus d'expédition des trains avant même de connaître les résultats des analyses en cours. Les portières du type de train concerné, des voitures à un étage sans plancher surbaissé, feront l'objet d'un contrôle de suivi approfondi.

Système de fermeture

Le système qui doit éviter qu'une personne reste coincée dans la porte n'a pas fonctionné, a indiqué Philippe Thürler, suppléant du chef du domaine rail et navigation à la SESE, dans une interview accordée à des médias du groupe de presse Tamedia. Le système de fermeture de la porte ne s'est pas désactivé lorsqu'elle s'est refermée sur le contrôleur.

C'est ce qui a été constaté lors du contrôle du train dimanche matin. Le convoi ne disposait pas d'un système de sécurité qui empêche un train de partir lorsqu'une porte est encore ouverte, a précisé Philippe Thürler.

«Cet accident nous touche et nous incite à continuer de refuser tout compromis en matière de sécurité», écrivent les CFF. La compagnie adresse «toute sa sympathie à la famille en deuil».

(ats)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!