22.10.2020 à 06:25

EspaceUn équipage américano-russe de retour sur terre

L’Américain Chris Cassidy et les Russes Anatoli Ivanichine et Ivan Vagner ont atterri jeudi dans les steppes du Kazakhstan après leur séjour dans la Station spatiale internationale.

Chris Cassidy après l’atterrissage de la capsule au Kazakhstan le 22 octobre 2020.

Chris Cassidy après l’atterrissage de la capsule au Kazakhstan le 22 octobre 2020.

KEYSTONE

Un astronaute américain et deux cosmonautes russes de la Station spatiale internationale (ISS) ont regagné la terre jeudi, après une mission de six mois dans l’espace, démarrée en pleine pandémie de coronavirus. L’Américain Chris Cassidy (Nasa) et les Russes Anatoli Ivanichine et Ivan Vagner (Roskosmos) ont atterri à 02 h 54 GMT (04 h 54 suisses) dans les steppes du Kazakhstan, une ex-république soviétique d’Asie centrale où la Russie exploite le cosmodrome de Baïkonour, selon des images diffusées par Roscosmos.

On y voit notamment Chris Cassidy saluant du coude un membre de l’encadrement sur le site de l’atterrissage, avant que les trois spationautes ne soient emmenés vers une tente pour y passer des examens médicaux. «Comment ça va?» a demandé Cassidy en russe, tout sourire.

Épidémie de coronavirus oblige, les trois hommes étaient partis sans fanfare pour l’ISS le 9 avril. Ils avaient été confinés au sein de leur centre d’entraînement près de Moscou et fait leurs adieux sans public, leurs proches n’ayant pas été autorisés à assister à leur dernier point presse.

Ils ont été rejoints le 31 mai par les Américains Bob Behnken et Doug Hurley qui ont effectué le premier vol habité réalisé par le groupe privé américain SpaceX. Cette mission marquait le retour des transports américains vers l’ISS, après neuf ans d’interruption au profit de fusées russes Soyouz.

«Maman je rentre à la maison»

Avant son retour de sa troisième mission dans l’espace, l’Américain Chris Cassidy, 50 ans, a tweeté une photo d’échantillons de sang que les astronautes doivent prélever au cours de leur séjour sur l’ISS. «Quel est le prix d’un retour sur Terre?… 8 tubes de sang! Les 7 montrés sur cette photo ont été prélevés dans la matinée pour être placés dans notre congélateur, et le 8e sera prélevé juste avant le désamarrage» a-t-il écrit.

«Maman je rentre à la maison», a tweeté de son côté mercredi Ivan Vagner, 35 ans, dont c’était la première mission. Anatoli Ivanichine terminait quant à lui sa troisième mission dans l’espace.

Le 13 octobre, un vaisseau Soyouz MS-17 avec à bord l’Américaine Kathleen Rubins, et les Russes Sergueï Ryjikov et Sergueï Koud-Svertchkov avaient rejoint le trio pour prendre le relais.

L’ISS est l’un des rares exemples de coopération entre Moscou et Washington. Seize pays participent à la station, avant-poste et laboratoire orbital mis en orbite en 1998 qui a coûté au total 100 milliards de dollars, financés pour la plus grande partie par la Russie et les États-Unis. Elle devrait être démantelée au cours de la prochaine décennie, en raison d’une usure structurelle.

(AFP/NXP)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!