04.12.2017 à 06:45

InsoliteUn escape game s'achève en demande en mariage

Un jeune homme fait sa demande au premier et grand amour de sa vie, à la fin d’un jeu d’intrigues grandeur nature.

von
Pascale Bieri
1 / 6
Tout le monde est soulagé par l'issue du jeu. Car si personne ne doutait de la réponse de Mélanie, Florent et les copains du couple craignaient de vendre la mèche avant l'heure.

Tout le monde est soulagé par l'issue du jeu. Car si personne ne doutait de la réponse de Mélanie, Florent et les copains du couple craignaient de vendre la mèche avant l'heure.

Jean-Guy Python/LMS
Depuis la salle de contrôle, les organisateurs de l'escape suivent la partie sur un écran… Mélanie, tout à gauche, n'a encore aucune idée de la surprise qui l'attend.

Depuis la salle de contrôle, les organisateurs de l'escape suivent la partie sur un écran… Mélanie, tout à gauche, n'a encore aucune idée de la surprise qui l'attend.

Jean-Guy Python/LMS
La jeune femme submergée par l'émotion, quand Florent, son premier et grand amour depuis dix ans, fait sa demande.

La jeune femme submergée par l'émotion, quand Florent, son premier et grand amour depuis dix ans, fait sa demande.

Jean-Guy Python/LMS

«Veux-tu d’être ma femme?» Les escape games – ces jeux grandeur nature dont le but est de s’échapper d’une pièce, en résolvant un certain nombre d’énigmes tournant autour d’un thème – se multiplient en Suisse romande. Mais il est pour le moins inhabituel qu’une partie se termine sur une demande en mariage. Une vraie, s’entend. Vendredi soir, à l’Escape Riviera de Vevey, c’est pourtant sur ce happy end qu’un jeu a pris fin entre cris de joie, rires et émotions, après le «oui, oui, oui» de Mélanie Schmidli, une jeune enseignante de 25 ans.

«Je n’en reviens pas», confie-t-elle, euphorique, en sablant le champagne, offert par le patron des lieux, Usman Saleem, avec son futur mari et les quatre amis, qui avaient fait équipe avec elle, pour la soirée, en se glissant dans la peau d’une brigade spéciale chargée de désamorcer une bombe dans le bunker du général Guisan, à la fin de la Seconde Guerre mondiale.

«Florent est l’homme de ma vie. Il y a un moment que l’on parlait de mariage, et j’attendais sa demande. Mais je n’aurais jamais imaginé qu’il fasse quelque chose d’aussi original. Il a toutes les qualités du monde, mais il n’est pas forcément très créatif!»

Ce scénario, c’est pourtant bien Florent Koenig (26 ans), inspecteur à la police scientifique de Neuchâtel, qui l’a imaginé. «Je voulais qu’on se souvienne de ce moment, toute notre vie, confie-il. On adore les escape games et l’histoire… C’était donc le lieu idéal pour demander Mélanie en mariage!»

Après avoir convaincu (sans trop de difficulté) Usman Saleem de l’aider à modifier le scénario de cet escape, «Sauvez le Général», et mis ses copains dans la confidence, Florent a juste surpris Mélanie, en mettant une chemise. «Il n’en met jamais, j’ai trouvé un peu bizarre qu’il s’habille comme ça, surtout pour un escape.»

La jeune femme a eu le premier choc de la soirée, peu avant le dénouement final, au moment de désamorcer la bombe et chercher un code pour ouvrir le coffret où devait se trouver le nom de l’auteur de la tentative d’attentat. «On a essayé plusieurs suites de chiffres, quand les autres m’ont dit d’essayer avec «ma» date, le 21.12.07, celle de notre rencontre, Florent et moi… Et c’était ça! Je me suis sentie mal, en me demandant comment c’était possible.» Puis c’est l’explosion d’émotions et de bonheur, qui surgit quand elle découvre l’anneau de fiançailles en ouvrant la boîte.

Et Florent? Comment a-t-il vécu ce grand moment? «Je me suis senti étonnamment calme. Et juste heureux, quand j’ai vu sa réaction. On ne sait jamais, un non peut toujours arriver…»

«Il se souviendront toute leur vie de ce moment. Et nous aussi»

Usman Saleem, patron de l’Escape Riviera et Étoy

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!