Fribourg: Un essieu rouillé a causé le déraillement à Neyruz

Publié

FribourgUn essieu rouillé a causé le déraillement à Neyruz

Une locomotive avait déraillé en 2014 à Neyruz. Une enquête officielle révèle ce jeudi que l'accident est dû à la rupture d'un essieu.

La locomotive avait déraillé le 3 mars 2014, peu après l'arrêt de Neyruz (image prétexte).

La locomotive avait déraillé le 3 mars 2014, peu après l'arrêt de Neyruz (image prétexte).

@Commune de Neyruz

Le déraillement de train qui s'était déroulé en 2014 à Neyruz (FR) est dû à la rupture d'un essieu de locomotive. La rouille qui s'était accumulée sur la pièce n'avait pas été détectée, car aucun test par ultrasons n'avait été effectué depuis près de deux décennies.

Ce constat ressort clairement du rapport finalpublié jeudi par le Service suisse d'enquête de sécurité (SESE). Personne n'avait été blessé dans l'accident.

La locomotive avait déraillé le 3 mars 2014, peu après l'arrêt de Neyruz. L'enquête a montré que l'essieu s'était toutefois brisé plus de cinq kilomètres avant le déraillement. Ce jour-là, les CFF voulaient transférer une locomotive Bm 6/6 de Puidoux-Chexbres (VD) à Fribourg. Au total, trois locomotives étaient remorquées par une quatrième machine.

Les essieux de la locomotive accidentée ont été examinés pour la dernière fois par ultrasons en 1996, avant d'encore parcourir plus de 100'000 kilomètres. L'intervalle de vérification habituellement éprouvé a été dépassé par trois fois, note encore le SESE.

(ats)

Ton opinion