Hôtellerie-restauration: Un établissement sur cinq a déjà fermé boutique
Publié

Hôtellerie-restaurationUn établissement sur cinq a déjà fermé boutique

C’est une étude choc que publie la faîtière GastroSuisse jeudi. Selon un sondage auprès de ses membres, près de 20% des exploitants auraient déjà renoncé à leur entreprise.

Quatre restaurants sur dix pourraient, à terme, être victimes du coronavirus.

Quatre restaurants sur dix pourraient, à terme, être victimes du coronavirus.

20min/Karina Romer

Le constat est alarmant: dans l’hôtellerie-restauration, 18,4% des exploitants ont déjà dû renoncer à leur établissement et ne prévoient pas de rouvrir, selon une enquête à laquelle ont participé 3556 membres de GastroSuisse. Et 23% des autres seraient sur le point de le faire.

Enquête auprès des membres de GastroSuisse du 26 février au 2 mars 2021.

Si ces entreprises ne sont pas immédiatement indemnisées financièrement, elles aussi devront mettre la clé sous la porte, craint Casimir Platzer, président de GastroSuisse: «Cela signifie que quatre restaurants sur dix seront alors victimes du coronavirus». Selon le sondage, seul un tiers des personnes interrogées pourraient survivre à la crise sans indemnisation financière.

Enquête auprès des membres de GastroSuisse du 26 février au 2 mars 2021.

Enquête auprès des membres de GastroSuisse du 26 février au 2 mars 2021.

Quelque 70% des personnes interrogées ont déposé une demande pour cas de rigueur et 20% en déposeront une autre. Mais selon l’enquête, seule la moitié des demandes ont été approuvées. Et l’autre moitié attend une réponse depuis plusieurs semaines. «C’est inacceptable, déclare Casimir Platzer, notre branche souffre et a désespérément besoin d’une aide financière, qu’elle n’a toujours pas reçue».

Et parmi celles qui ont reçu une aide, deux sur trois ont majoritairement reçu beaucoup moins de 10% du manque à gagner. «Ce n’est pas suffisant pour couvrir les coûts fixes non couverts de la deuxième fermeture», s’alarme le président de la faîtière.

(gma)

Votre opinion