Publié

Etats-UnisUn évêque amish lourdement condamné pour crime haineux

Samuel Mullet, leader social et religieux d'une communauté amish de 18 familles, près de Cleveland, écope de 15 ans de prison. Il avait ordonné à des membres de son clan de lancer une «campagne de terreur» contre neuf coreligionnaires.

Le clan de Sam Mullet a commis cinq agressions entre septembre et novembre 2011, à chaque fois la nuit.

Le clan de Sam Mullet a commis cinq agressions entre septembre et novembre 2011, à chaque fois la nuit.

Keystone

Un évêque amish de l'Ohio a été condamné à 15 ans de prison pour avoir ordonné à ses partisans de couper sauvagement la barbe de coreligionnaires. Ce crime, qualifié de haineux par la justice, est un affront dans cette communauté protestante vivant hors du monde moderne.

Quinze autres accusés, dont trois fils du chef de clan et six femmes, ont été condamnés à des peines allant de un à sept ans de prison.

Samuel Mullet, 67 ans, leader social et religieux d'une communauté amish de 18 familles de Bergholz, à 150 km de Cleveland, avait ordonné à des membres de son clan de lancer une «campagne de terreur» contre neuf coreligionnaires qui lui montraient des signes de résistance.

Barbe et cheveux rasés

Le clan de Sam Mullet a commis cinq agressions entre septembre et novembre 2011, à chaque fois la nuit. Les assaillants sortaient violemment de leur lit leurs victimes et leur rasaient sauvagement barbe et cheveux à l'aide de ciseaux et tondeuses électriques.

Les agressions visaient à humilier les victimes. Dans cette communauté de tradition protestante, la barbe est le symbole suprême de l'homme et ne doit plus être coupée une fois qu'il est marié, conformément à ses préceptes bibliques.

Multimillionnaire et père de 18 enfants, Samuel Mullet était arrivé avec sa famille à Bergholz en 1995. Il est devenu le chef spirituel du clan en 2003 et a suscité en 2005 un schisme dans la communauté en excommuniant plusieurs familles.

Châtiments violents

Rien ne se décidait sans l'aval de ce chef à la main de fer qui imposait des châtiments violents à ceux qui s'opposaient à lui. Il forçait, par exemple, des membres à dormir plusieurs jours d'affilée dans un poulailler ou autorisait d'autres à frapper ceux qui lui auraient désobéi, selon l'acte d'accusation.

Sam Mullet aurait décidé de lancer des expéditions punitives après que sa décision d'excommunier certaines familles de Bergholz a été remise en cause lors d'un rassemblement de chefs religieux amish.

Les Amish, des protestants émigrés d'Allemagne, de Suisse et d'Alsace à la fin du XVIIIe siècle, sont environ 260'000 répartis dans 28 Etats américains et la province canadienne de l'Ontario. Se déplaçant en carrioles, ils bannissent télévision, ordinateur et électricité.

(ats)

Votre opinion