09.12.2019 à 13:09

FootballUn ex-attaquant de Tourbillon «flingue» les joueurs du FC Sion

Didier Crettenand n’a pas de mots assez forts pour fustiger l’attitude des joueurs valaisans à Bâle dans «Le Nouvelliste».

par
Sport-Center
Avec le FC Sion, Didier Crettenand avait notamment remporté la Coupe de Suisse 2009 (3-2 contre Young Boys).

Avec le FC Sion, Didier Crettenand avait notamment remporté la Coupe de Suisse 2009 (3-2 contre Young Boys).

Keystone

Humilié 4-0 à Bâle dimanche après-midi, le FC Sion n’a pas existé sur les bords du Rhin. Témoin de leur pauvreté affligeante, les visiteurs n’ont ainsi adressé aucun tir cadré de toute la partie. Voilà qui en dit long sur leur incapacité à dépasser leurs limites.

Un manque d’implication qui s’est aussi répercuté au niveau des notes, notamment celles attribuées par le Nouvelliste, dont l’observateur – en l’occurrence l’ancien joueur Didier Crettenand – s’avère impitoyable dans son jugement. Quatre joueurs héritent de la plus mauvaise note qui soit - à savoir un 1 (de présence?) sur une échelle de 10, assortie de commentaires peu élogieux. On lit:

Ruiz 1. «Complètement mangé par Cabral, aucune agressivité dans les duels, dépassé totalement sur le plan tactique».

Lenjani 1. «Humilié de manière continue par Zhegrova, il a paru résigné à son sort».

Cela n’est pas meilleur pour Grgic 1, le troisième cancre de la classe, lui aussi affublé du bonnet d’âne. Agé de 33 ans aujourd’hui, Crettenand, qui a arrêté sa carrière en 2017 après une ultime expérience aux Etats-Unis (sous le maillot de Orange County Blues), écrit non sans ironie: «Il a fait un footing pour fermer des lignes que Stocker n’a cessé de trouver durant toute la rencontre».

Le très fantomatique Patrick 1a lui aussi été englouti au Parc Saint-Jacques. L’ancien attaquant de Tourbillon (139 matches entre 2003 et 2013) note à propos du jeune Brésilien: «On doit consulter le télétexte ou les réseaux sociaux pour savoir qu’il se trouve sur le terrain».

Si aucun élément n’a surnagé - Kouassi, Facchinetti, Doumbia et Kasami - ont chacun droit à un 2 pointé, certains s’en tirent un peu mieux, sans pour autant obtenir la moyenne (Maceiras et Toma reçoivent un 3). Seul le portier Fickentscher hérite d’un 4, eu égard à ses nombreux arrêts, mais qui, là également, demeure insuffisant dans l'échelle des notes.

Petite curiosité: si trois Sédunois figurent sans surprise dans l’équipe des flops du week-end recensés par le Blick, il ne s’agit pas des moins bien notés par le quotidien valaisan puisque l’on retrouve dans le cas présent Fickentscher, Kouassi et Doumbia.

Ce qui est sûr, c’est que Sion, qui visait l’impossible exploit à Bâle (qu'il n'a plus signé en championnat depuis l'été 1997), a préparé de la plus mauvaise manière qui soit la réception dominicale de Xamax pour un derby romand qui, au coup d’envoi, sera d’abord celui des nuls.

N.JR

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!