Télévision - Un ex-chroniqueur de «Touche pas à mon poste» meurt à 73 ans
Actualisé

TélévisionUn ex-chroniqueur de «Touche pas à mon poste» meurt à 73 ans

René Malleville, célèbre supporter de l’OM, avait intégré brièvement l’équipe de Cyril Hanouna. Il a succombé dimanche à un cancer.

par
AFP/M.P.
René Malleville en avait rapidement eu assez des moqueries dont il était l’objet dans l’émission.

René Malleville en avait rapidement eu assez des moqueries dont il était l’objet dans l’émission.

C8

René Malleville s’est surtout fait connaître en tant que fervent supporter de l’Olympique de Marseille. Repéré pour son franc-parler par Cyril Hanouna, ce dernier l’avait engagé comme chroniqueur en septembre 2020 de «Touche pas à mon poste» sur C8. Mais le Marseillais n’y était resté que jusqu’en novembre, agacé par les moqueries dont il était l’objet.

Ce dimanche, on apprend son décès à l’âge de 73 ans, comme l’écrit «Le Figaro». S’étant rendu fin juillet à l’hôpital pour des calculs rénaux, il avait découvert être atteint par un cancer. Le 15 septembre, il donnait de ses nouvelles sur son compte Twitter: «Je m’adresse aux millions de messages reçus, qui me font trop de bien, mais excusez-moi je ne peux répondre à tous. Sachez que vous me donnez un courage incroyable, j’en ai besoin dans ces moments-là. Pensez bien que je ne me trouve pas au mieux, je vous embrasse à tous».

Cyril Hanouna a rapidement réagi et a salué son ancien chroniqueur.

«Bien plus qu’un supporter. C’est avec beaucoup de tristesse que nous avons appris le décès de René Malleville», a écrit sur son compte Twitter l’OM, qui affronte ce dimanche Rennes à domicile. «Jour de deuil un jour de match. René Malleville, l’un des supporters de l’OM les plus emblématiques vient de nous quitter. Il nous aura fait vibrer, rire et pleurer. Il aura été le porte-voix de milliers de supporters. Sa voix nous manque déjà. Ciao René», a écrit sur Twitter le maire de la ville Benoît Payan.

Son célèbre «C’est honteux!»

Même s’il était devenu un vrai symbole de Marseille et des supporters de l’OM, Malleville, né dans l’Aude, n’était arrivé dans la cité provençale qu’à l’âge de 10 ans. Il y a été soudeur, puis chauffeur de bus à la Régie des Transports Marseillais (RTM), où il a été un syndicaliste très engagé, avant de se reconvertir en patron de bar. Il a également été conseiller municipal du maire Gaston Defferre, de 1977 à 1983.

Supporter tonitruant de l’OM, cheveux mi-longs, yeux bleus et verbe haut, il a successivement été membre des Yankees puis des Dodgers, deux des principaux groupes de supporters du club. Depuis plus de 15 ans, il apparaissait dans différents médias en tant que chroniqueur, notamment sur le site marseillais Le Phocéen, où sa «Minute de René» était un rendez-vous attendu, entre analyse de la vie de l’OM, emportements pleins de gouaille, accent local et vocabulaire très personnel. Son «C’est honteux!» était devenu un mème.

Votre opinion