Publié

Grande-BretagneUn ex-DJ de la BBC inculpé de violences sexuelles

Dave Lee Travis, un ancien DJ bien connu à la BBC et dont Aung San Suu Kyi était fan, a été inculpé de violences sexuelles et d’attentat à la pudeur sur une mineure et des jeunes femmes.

Dave Lee Travis avait été interpellé en novembre dernier, avant d’être libéré sous caution.

Dave Lee Travis avait été interpellé en novembre dernier, avant d’être libéré sous caution.

Reuters

Un ex-DJ de la BBC, qui comptait parmi ses fans l’icône de l’opposition birmane Aung San Suu Kyi, a été inculpé de violences sexuelles et d’attentat à la pudeur sur une mineure et des jeunes femmes, a annoncé jeudi le parquet britannique.

"Il y a suffisamment de preuves, et il en va de l’intérêt du public, pour retenir onze chefs d’inculpation pour attentat à la pudeur et un chef d’inculpation pour violences sexuelles" contre Dave Lee Travis, a indiqué le parquet dans un communiqué. Les faits présumés "remontent à la période 1977-2007" et concernent "neuf plaignantes âgées à l’époque de 15 à 29 ans", selon la même source.

Dave Lee Travis, 68 ans, avait été interpellé en novembre, avant d’être libéré sous caution. Il avait alors formellement démenti les accusations qui pesaient sur lui. L’ex-DJ - surnommé "Hairy Cornflake" ("le corn-flake poilu") à cause de sa pilosité prononcée et du caractère matinal de l’émission musicale qu’il animait sur BBC Radio 1 dans les années 70-80 - doit comparaître devant le tribunal de Westminster à Londres le vendredi 23 août.

Aung San Suu Kyi fan

Aung San Suu Kyi, chef de l’opposition birmane, avait déclaré dans une interview en 2011 qu’elle aimait écouter son émission "A Jolly Good Show" parce qu’elle lui donnait une vision "plus complète du monde" quand elle était assignée à résidence.

Dave Lee Travis a travaillé à BBC Radio 1 avec Jimmy Savile, un ancien présentateur vedette du groupe public, décédé en 2011 mais au coeur d’un retentissant scandale d’abus sexuels qui a éclaté en 2012.

Ce scandale a donné lieu à un déballage d’affaires comparables au cours de ces derniers mois au Royaume-Uni, avec l’inculpation de plusieurs célébrités du show business pour des faits remontant souvent aux années 60, 70 et 80.

Une vidéo dans laquelle l'ex-DJ dément les accusations contre lui:

(AFP)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!