08.09.2018 à 21:46

ColombieUn ex-Farc abattu à la frontière avec l'Équateur

Un fameux dissident des Farc, responsable de trafic de drogues et homicides dans le sud du pays, a été tué. Une victoire pour le jeune gouvernement de Ivan Dunque.

Le président Ivan Dunque en visite à Amaga dans la région d'Antoquia pour son atelier de reconstruction de la Colombie. (8 septembre 2018)

Le président Ivan Dunque en visite à Amaga dans la région d'Antoquia pour son atelier de reconstruction de la Colombie. (8 septembre 2018)

AFP

L'un des dirigeants des dissidents des Farc a été tué samedi lors d'une opération militaire à la frontière entre la Colombie et l’Équateur, où règne le narcotrafic, a annoncé le gouvernement à Bogota.

Victor David Segura, connu sous le nom de «David», était en conflit avec un groupe rebelle mené par Whalther Arizala, alias «Guacho», autre ex-guérillero des Farc accusé de l'assassinat d'une équipe de presse équatorienne fin mars.

Le président colombien Ivan Duque a qualifié «David» de «principal chef de la dissidence» des Forces armées révolutionnaires de Colombie (FARC) dans la zone Pacifique, la route principale du trafic de cocaïne à destination des Etats-Unis.

Le chef des «Guérillas unies du Pacifique» était «responsable de narcotrafic, homicides, extorsions, déplacements forcés, enlèvements», a rappelé le chef de l'Etat sur Twitter. Il dirigeait l'une des factions ayant rejeté l'accord de paix signé fin 2016 à la suite duquel la plus ancienne rébellion des Amériques a déposé les armes et s'est transformée en parti politique.

La sœur de «David »tuée

Sa sœur, également membre de cette dissidence, a été abattue lors de l'opération. Segura et Arizala se disputaient le contrôle du narcotrafic dans la région de Tumaco, qui compte la plus grande superficie de plantations illicites, notamment de coca, la matière première de la cocaïne, dont la Colombie est le premier producteur mondial.

(AFP)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!