Politique monétaire: Un expert propose une taxe pour déprécier le franc suisse

Publié

Politique monétaireUn expert propose une taxe pour déprécier le franc suisse

Prélever 1 centime sur tout achat de 100 francs effectué sur le marché des devises permettrait de casser les reins du franc fort et rapporterait au minimum 2 milliards par an.

par
Ivan Radja
«Tant que la zone euro sera frappée par la crise, le franc demeurera une valeur refuge», analyse Sergio Rossi.

«Tant que la zone euro sera frappée par la crise, le franc demeurera une valeur refuge», analyse Sergio Rossi.

CLAUDIO BADER

Professeur en politique monétaire à l'Université de Fribourg, Sergio Rossi préconise de taxer à 1% chaque achat de francs sur le marché des changes. Un mécanisme simple pour combattre la cherté du franc.

Les entreprises en seraient exemptées. «On peut imaginer une franchise à 100 000 francs, davantage si nécessaire, en deçà de laquelle cette taxe ne s'appliquerait pas», précise-t-il.

Aide aux PME

Ce système a l'avantage d'être gagnant dans tous les cas de figure. «S'il a un effet dissuasif, les flux diminuent, l'on achète donc moins de francs suisses sur le marché des devises et notre monnaie se déprécie. S'il n'est pas dissuasif, les sommes perçues alimenteront un fonds spécial de quelque 4 à 5 milliards de francs par année si l'on se base sur les flux actuels, et de 1 à 2 milliards si ces flux diminuent fortement».

Cette variante de la taxe Tobin permettrait ainsi d'alimenter un fonds spécial destiné à venir en aide aux entreprises mises en difficulté par l'abandon du taux plancher face à l'euro.

Pour en savoir plus, consultez le nouveau site du Matin Dimanche, www.lematindimanche.ch, sur votre ordinateur personnel, votre tablette ou votre smartphone. L'application Le Matin Dimanche est toujours disponible sur iPad.

Ton opinion