Actualisé 22.11.2020 à 19:57

FootballUn FC Sion à deux visages

Dimanche, pour leur 5e match de la saison, les Valaisans ont remonté deux fois le score contre Zurich (2-2). Prudent puis déchaîné, Sion aligne un quatrième nul de suite.

par
Florian Vaney, Sion
Gaëtan Karlen (à g.) a inscrit le premier but pour le FC Sion à la 48e minute, 15 secondes après l’ouverture du score zurichoise.

Gaëtan Karlen (à g.) a inscrit le premier but pour le FC Sion à la 48e minute, 15 secondes après l’ouverture du score zurichoise.

KEYSTONE

Le mois de pause que vient de vivre le FC Sion a-t-il modifié sa hiérarchie en attaque? Ou Fabio Grosso a-t-il seulement voulu faire tourner en prévention des dix matches que les Valaisans doivent disputer avant Noël? La réponse apparaîtra bientôt. En tout cas, la réception de Zurich à Tourbillon dimanche a permis à un homme de ressortir du tiroir: Roberts Uldrikis. Le buteur letton n’avait disputé que dix toutes petites minutes jusqu’ici cette saison en championnat. Titularisé en pointe aux côtés de Patrick Luan, puis dès la 10e de Gaëtan Karlen, le grand numéro 9 a démontré à tout le monde que Sion pourrait bien avoir besoin de lui cette année.

Si le système et les hommes changent encore, la première mi-temps a servi à démontrer que le FC Sion version Fabio Grosso n’entend définitivement pas faire n’importe quoi du ballon. Cela n’est pas toujours impressionnant, mais le plan de jeu se veut cohérent. Le technicien italien se justifiera sans doute en défendant qu’il faut du temps pour construire sur ses bases-là et l’argument serait parfaitement recevable.

Une bien meilleure deuxième période

La deuxième mi-temps est venue s’inscrire totalement à contre-pied des événements des 45 premières minutes, intéressantes mais pas franchement spectaculaires. Il fallait exactement une minute à Marco Schönbächler pour profiter d’une ouverture idéale de Blaz Kramer et tromper Kevin Fickentscher. Rageant pour le portier valaisan, qui n’était pas loin de détourner l’envoi de l’ailier zurichois.

Reste que Sion n’a pas ruminé bien longtemps cette réussite. Ayoub Abdellaoui balançait un long ballon une poignée de secondes plus tard, Roberts Uldrikis déviait légèrement et Gaëtan Karlen se faisait l’auteur d’un enchaînement de classe pour remettre les compteurs à zéro (48e).

On a donc vu un FC Sion en parfaite maîtrise de la situation durant une mi-temps. Puis un FC Sion désinhibé qui n’a plus contrôlé grand-chose par la suite. Ce n’est pas une critique, simplement l’observation de deux visages drastiquement opposés d’une même équipe. Au fond, tant mieux, cela signifie que les Valaisans savent aussi lâcher le frein à main.La tournure du match est ainsi devenue totalement débridée. Blaz Kramer a touché la latte (49e), Jared Khasa a fendu les rangs zurichois d’une immense accélération avant d’envoyer sa frappe dans le petit filet (53e), Kevin Fickentscher a remporté son face-à-face avec Antonio Marchesano (53e) puis, assez logiquement, Benjamin Kololli a fini par redonner l’avantage aux FCZ (56e).

Serey Die tire dans les étoiles

La réponse attendue était donc que Geoffroy Serey Die transforme le penalty que venait de lui obtenir Roberts Uldrikis (67e). Sauf que l’Ivoirien envoyait son tir à onze mètres au-dessus du cadre. Cela aurait pu signer la fin d’une bataille à coup pour coup franchement plaisante et intense. C’était sans compter sur le pied gauche de Jared Khasa. Le rapide joueur de couloir sentait bien le coup, héritait d’un ballon dans la surface et envoyait un plomb à bout portant sous la latte de Yanick Brecher (79e). 2-2!

Cela ne vaut toujours pas une victoire, que les Sédunois attendent encore cette saison, mais un quatrième match nul de rang. Dans ce qu’il propose et au classement, Sion avance.

Sion – Zurich 2-2 (0-0)

Tourbillon à huis clos. Arbitre: Sandro Schärer.

Buts: 47e Schönbächler 0-1; 48e Karlen 1-1; 56e Kololli 1-2; 79e Khasa 2-2.

Sion: Fickentscher; Abdellaoui (55e Itaitinga), Bamert, Ndoye, Iapichino; Serey Die; Tosetti, Araz; Baltazar (46e Khasa); Uldrikis (80e André), Luan (10e Karlen, 80e Hoarau). Entraîneur: Fabio Grosso.

Zurich: Brecher; Wallner, Omeragic, Nathan, Aliti; Domgjoni, Kryeziu; Schönbächler (77e Reichmuth), Marchesano (87e Rohner), Kololli (91e Seiler); Kramer (77e Ceesay). Entraîneur: Massimo Rizzo.

Avertissements: Ndoye (2e, antijeu), Abdellaoui (22e, jeu dangereux), Karlen (34e, jeu dangereux), Aliti (40e, jeu dur), Araz (60e, jeu dur), Serey Die (92e, jeu dur).

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
28 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

Dje

23.11.2020 à 18:52

Serey Die devrait laisser sa place de tireur de penalty à quelqu'un d'autre.. Il les loupes à chaque fois depuis son arrivée, d'autres peuvent les tirer !! Karlen, Uldrikis ou Grgic (Quand il joue)

ChistiandemandeurdeRHT

23.11.2020 à 07:19

moi ch'dis à la fin ch'est le totomat y parle, pis qu'on paie l'orchechtre aucchi....tu vois comment?

Valaisan un jour Valaisan toujours

22.11.2020 à 20:52

Je dis un point part match ça ne va pas suffire et encore il ne faudra pas perdre.