Danemark: Un festival recycle l'urine en... bière!

Publié

DanemarkUn festival recycle l'urine en... bière!

«From piss to Pilsner» (de la pisse à la Pils): le festival de Roskilde a décidé de récupérer l'urine de ses visiteurs pour la transformer en bière.

Le festival de Roskilde, l'un des plus grands d'Europe, innove en matière de protection de l'environnement.

Le festival de Roskilde, l'un des plus grands d'Europe, innove en matière de protection de l'environnement.

Keystone

«Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme»: cette célèbre maxime du chimiste français Lavoisier prend tout son sens au festival de Roskilde (le plus grand du nord de l'Europe) qui s'est achevé le 4 juillet au Danemark. En effet, la manifestation a décidé de recycler l'urine de ses 100'000 festivaliers en... bière, a révélé récemment le journal anglais Guardian.

Enfin presque. Car sous le slogan «From piss to Pilsner» (de la pisse à la Pils, une bière bien connue), le festival entend récupérer 25'000 litres d'urine pour la transformer en engrais destiné aux champs d'orge qui servent à fabriquer la bière. Si tout va bien, les festivaliers dégusteront en 2017 des petites mousses fabriquées grâce aux liquides corporels récoltés lors de cette édition.

Impact négatif

L'énorme quantité d'urine déversée lors du festival a un impact négatif sur l'environnement, justifie Leif Nielsen, du Ministère de l'agriculture danois. Mais la recycler pour en faire de la bière permet de la transformer en ressource naturelle, estime-t-il.

Pour collecter le précieux liquide, des cuvettes en métal ont été disposées aux quatre coins du site. Pour les femmes, des petits entonnoirs en carton ont été mis à disposition près des urinoirs masculins.

Les têtes d'affiche du festival - Florence and the Machine, Pharrell Williams et Paul McCartney - ont été priées de jouer le jeu pour faire des émules. Des urinoirs ont en effet été placés juste à côté des scènes. Nous espérons avoir pu collecter ainsi le pipi de quelques stars, ont indiqué les organisateurs.

Ton opinion