23.06.2017 à 16:51

Etats-UnisUn film fustige la politique de Trump sur le charbon

Un documentaire coproduit par la fondation de l'ex-maire de New York montre les ravages de l'industrie du charbon si chère au président. Vidéo.

par
Catherine Cochard / NXP

Deux multimillionnaires - Donald Trump à droite et Michael Bloomberg à gauche - s’affrontent sur fond de mines de charbon. La guerre ne se tient pas frontalement mais par déclarations interposées. Au niveau de l’arsenal à disposition, le président use de son pouvoir pour signer de multiples décrets qui visent à annuler les décisions prises par son prédécesseur et remettre en selle l’industrie. Mais l’ancien maire de New York a des ressources - entre autres financières - et dégaine l’artillerie lourde avec un documentaire intitulé «From the Ashes» sur les ravages de l’industrie du charbon aux Etats-Unis. Diffusé le 25 juin sur la chaîne National Geographic, le film a été coproduit par la fondation Bloomberg.

La «Rust Belt», coeur de l'électorat de Trump

C’est le président américain qui a ouvert les hostilités en laissant entendre, durant sa campagne, que le réchauffement climatique était une invention. Plutôt que de chercher à faire baisser de un ou deux degrés la température mondiale, lui faisait la promesse de redonner du travail aux Américains, en relançant par exemple l’exploitation du charbon dans la «Rust Belt». Cette région industrielle, qui s’étend de Chicago jusqu’à l’Atlantique et longe les Grands Lacs et la frontière canadienne, est notamment connue pour ses nombreuses mines et la crise économique profonde dans laquelle elle est empêtrée.

Le documentaire n’omet pas cette réalité et rappelle que les effectifs de l’industrie du charbon sont passés entre 1923 et 2016 de 862’000 à 81’000 personnes, d’abord sous l’effet de la mécanisation puis de la concurrence d’énergies fossiles moins onéreuses, comme le pétrole et le gaz naturel. En s’adressant à la classe ouvrière blanche de la Rust Belt, le candidat Trump a convaincu ces électeurs et s’est imposé dans l’Ohio, le Michigan, l’Indiana, le Wisconsin, la Virginie occidentale, l’Iowa et la Pennsylvanie. Opposer emploi et climat

La suite, on la connaît: depuis qu’il est au pouvoir, Trump n’a eu de cesse d’opposer emploi et climat, comme si le deuxième ne faisait que détruire des places de travail et ne pouvait pas en générer. En juin, lorsqu’il décide de retirer les Etats-Unis de l’accord de Paris, encore une fois il invoque la priorité qui est la sienne de protéger les salariés de son pays.

Fin avril, lors d’une table ronde organisée après la première de «From the Ashes» au festival du film de Tribeca, à New York, Michael Bonfiglio, le réalisateur du documentaire, a expliqué qu’en aucun cas, il n’a cherché à diaboliser les mineurs qui ont voté pour Trump. Bien au contraire, ils s’expriment longuement dans son film sur les difficultés qu’ils rencontrent au quotidien. Le réalisateur a également déclaré que l’élection de Trump avait «changé le ton du film»: face à la désinformation rampante du discours présidentiel, il se devait de donner aux citoyens un outil pédagogique pour mieux comprendre les risques pour le climat et l’environnement représentés par l’industrie du charbon.

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!