Actualisé 17.06.2019 à 07:47

Un Français de Suisse s'est offert le chalet suisse de Gauguin

Art

Le dessin de jeunesse du peintre a été adjugé pour 110'000 francs. Un bronze de Bugatti est parti, lui, à plus de 1,5 millions.

par
Michel Pralong
Gaugiun avait, à 17 ans, recopié ce chalet dessiné par son professeur et l'avait artificiellement replacé au bord de la Loire. Il s'est représenté sur le tableau, seul homme parmi des femmes, à droite, regardant un bateau, reflétant ainsi son envie de voyages.

Gaugiun avait, à 17 ans, recopié ce chalet dessiné par son professeur et l'avait artificiellement replacé au bord de la Loire. Il s'est représenté sur le tableau, seul homme parmi des femmes, à droite, regardant un bateau, reflétant ainsi son envie de voyages.

Gauguin/Rouillac

On en sait davantage sur la personne qui a acheté dimanche un dessin de jeunesse de Paul Gauguin pour 99 000 euros(110 000 francs). Il s'agit, a précisé au «Matin» la maison Rouillacd'un privé: «un Français qui s'installe avec goût et audace dans votre pays», dit Aymeric Rouillac.

C'était l'un des lots très attendus de la vente aux enchères de ce dimanche qui se déroulait au château d'Artigny à Montbazon (F). Un dessin datant de 1865, signé Gauguin P. Après des recherches, il a bien été attribué à celui qui allait devenir plus tard un peintre célèbre, car Paul Gauguin a dessiné ce chalet suisse alors qu'il n'avait que 17 ans. En fait, c'est un dessin d'élève et ce chalet d’Erlenbach im Simmental, dans l’Oberland Bernois, Gauguin ne l'avait pas recopié d'après nature, mais d'après des croquis faits par son professeur de dessin.

Si aujourd'hui Gauguin est le deuxième peintre le plus cher du monde derrière Leonard De Vinci, pouvait-on faire débuter les enchères de ce chalet à un prix exorbitant? Rouillac a décidé que non et a fixé comme prix de départ 56 000 francs, ce qui est tout de même une somme pour un dessin d'écolier. Mais c'est un peu le «Rosebud» de Gauguin, a dit le commissaire-priseur, en référence à l'objet d'enfance qui hante le personnage que joue Orson Welles dans «Citizen Kane». Car cette oeuvre montre également que, contrairement à ce que beaucoup d'experts prétendent, le peintre n'était pas complètement autodidacte, il a bien suivi des cours de dessin.

Enchères très rapides

Les enchères ont été très courtes, pour rapidement parvenir à 110 000 francs, soit au-dessus de la fourchette haute de l'estimation (67 000 francs), mais n'ont pas été plus loin. L'acheteur n'était pas dans la salle, mais au téléphone. Il a donc ensuite été précisé que «le tableau allait retourner en Suisse». Il n'y est en fait jamais allé auparavant, seul le véritable chalet s'y trouve toujours.

Cette vente Garden Party a battu de nouveaux records d'enchères, dont celle à 1, 526 millionsde francs pour un bronze de Bugatti. Le précédent record pour un Couple de panthères de Bugatti avait été obtenu à 840 000 francs à Paris chez Christie’s en 2017, lors de la vente de la collection d'Alain Delon. Le bronze vendu par les Rouillac date de 1905, il était resté depuis l'origine dans la même famille, les descendants du collectionneur André Bernheim.

Record pour un livre de Rabelais

Une édition originale de «Pantagruel et Gargantua» de Rabelais est partie à 680 000 francs, pulvérisant le précédent record qui datait de 2009 à 140 000 francs pour ce livre et doublant le record d’un ouvrage de Rabelais acheté par Pierre Bergé. Un «Bord de mer» de Gustave Courbet s'est vendu 222 000 francs et la «Jardinière des Titans »modelée par Rodin s’est envolé vers l’Angleterre à 159 000 francs. Cette vente a rapporté près de 4,5 millionsde francs pour 80% de lots vendus, devançant par ses résultats les records autrefois établis à Paris, à New-York ou à Londres.

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!