Football: Un gardien de but indonésien meurt en plein match
Publié

FootballUn gardien de but indonésien meurt en plein match

Considéré comme une légende, Choirul Huda est décédé d'un arrêt cardiorespiratoire, après un choc avec un de ses coéquipiers.

par
LeMatin.ch/AFP

Les images du choc et des tentatives de réanimation.

Le football indonésien était en deuil ce lundi, après le décès dimanche du gardien de but réputé Choirul Huda, à la suite d'un choc violent avec l'un de ses coéquipiers pendant un match de championnat.

Huda (38 ans), qui jouait sous les couleurs de Persela, dans l'est de Java, s'est effondré en fin de première mi-temps après ce choc accidentel avec le milieu brésilien Ramon Rodriges, au cours du match face à Semen Padang.

Des images vidéo de l'incident (voir ci-dessus) montrent ce père de deux enfants se tordant de douleurs au sol en se tenant la poitrine, avant d'être évacué sur une civière et transporté à l'hôpital. Il a été victime d'une crise cardiaque, ont indiqué des médecins. «Un traitement d'urgence lui a été administré pendant quelques minutes à l'hôpital mais il n'a pas pu être sauvé», a déclaré l'entraîneur assistant de Persela, Yuhronur Efendi.

Les médecins ont essayé pendant une heure de ranimer Huda, un ex-gardien remplaçant de l'équipe nationale.

«Choirul Huda a souffert d'une collision traumatique avec un coéquipier, qui a entraîné un arrêt cardiorespiratoire», a précisé un médecin de l'hôpital de Lamongan, Yudistiro Andri Nugroho, dans un communiqué.

Il a probablement souffert d'un traumatisme crânien et cervical résultant de l'impact à la poitrine et à la mâchoire inférieure quand il a plongé dans les pieds de deux joueurs et a pris les jambes de Rodriges au visage.

Persela a rendu hommage à Huda, qui a disputé sous ses couleurs plus de 500 matches depuis 1999, l'appelant «La Vraie Légende» du club dans un message sur Twitter. Des milliers de supporters ont également salué sur les réseaux sociaux la mémoire de Huda, que les fans appelaient «Un homme, Un club, Un Amour».

Votre opinion