Publié

VaudUn gymnase interdit les voyages d'études

Après les attentats de Paris, une école lausannoise a décidé d'interdire les voyages d'études à l'étranger en 2016.

(Image Google Maps)

(Image Google Maps)

Les élèves du gymnase lausannois Auguste Piccard ne partiront pas à l'étranger, l'an prochain. Le Département de la formation souligne qu'il s'agit de la liberté de chaque établissement du post-obligatoire. Aucune prise de position politique n'est donnée à ce sujet par la conseillère d'Etat.

La décision du directeur d'Auguste Piccard, Yvan Salzmann, est une première, selon le 19h30 mercredi soir de la RTS. «Je n'ai pas une attitude de psychose, je reste très calme», explique le responsable, par ailleurs président (PS) du Conseil communal de Lausanne.

«Je ne déconseillerais à personne de voyager à l'étranger puisqu'il faut continuer à vivre. Mais c'est une responsabilité assumée d'un gymnase vis-à-vis de ses élèves», ajoute le directeur.

Compétence de l'établissement

Questionné sur ce choix par l'ats, le Département de la formation, de la jeunesse et de la culture souligne que la décision est de la compétence de chaque établissement. Il n'y a actuellement pas d'autre gymnase qui suive cette voie, selon le porte-parole du DFJC Michael Fiaux.

Pour la scolarité obligatoire, la décision relèverait en revanche de la cheffe du département. Anne-Catherine Lyon n'a pas encore eu à se prononcer car aucune demande dans ce sens ne lui est parvenue. Les voyages d'études sont prévus en général pour avril et mai.

Interrogé plus globalement quant à une éventuelle prise de position politique sur une interdiction, comme celle décidée par Auguste Piccard, Michael Fiaux a répété qu'il s'agissait de la compétence de la direction de chaque gymnase. Il n'y a pas d'appréciation politique de la conseillère d'Etat à communiquer.

(ats)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!