09.12.2016 à 14:38

ZurichUn homme menaçant suivra une thérapie

En 2015, un homme avait brandi un couteau en pleine rue à Zurich. Jugé irresponsable, il suivra une thérapie.

Le procès de cet Ethiopien s'est déroulé vendredi.

Le procès de cet Ethiopien s'est déroulé vendredi.

Keystone

L'accusation de tentative de lésion corporelle n'a pas été retenue contre un homme qui avait menacé des policiers avec un couteau de boucher en 2015 à Zurich. Souffrant d'une psychose, il a toutefois été reconnu coupable de menace contre des fonctionnaires.

Le procès de cet Ethiopien de 43 ans s'est déroulé vendredi devant le tribunal de district de Zurich. Le fait que le prévenu ne soit pas responsable de ses actes n'a pas été contesté pendant l'audience. Le procureur l'accusait de tentative de lésion corporelle grave et de violence et menace contre des fonctionnaires.

Le tribunal a renoncé à prononcer une peine, car l'intéressé souffre de psychose schizophrénique. Les juges ont ordonné une thérapie ambulatoire.

Treize coups de feu

On ne sait toujours pas si les policiers qui ont tiré 13 fois contre le prévenu seront inculpés. L'homme a été touché six fois. L'enquête, ouverte automatiquement par le Ministère public lorsqu'un policier fait usage de son arme et blesse quelqu'un, n'est pas encore terminée.

Le 27 décembre 2015 vers 6h00, des policiers ont remarqué le prévenu qui marchait dans la rue avec un couteau. Cinq agents ont voulu l'arrêter. L'homme a brandi son couteau et il a crié «kill me, kill me» (tuez-moi, tuez-moi). Les policiers ont alors ouvert le feu.

(ats)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!