Publié

ToulouseUn homme se suicide à l'arrivée de l'huissier

Surendetté et menacé d’expulsion en raison de loyers impayés, il s’est tué en se jetant par la fenêtre de son appartement à l’arrivée de l’huissier venu lui ordonner de quitter son logement.

Une autopsie a été ordonnée par le parquet pour faire la lumière sur les circonstances exactes de la mort du quinquagénaire.

Une autopsie a été ordonnée par le parquet pour faire la lumière sur les circonstances exactes de la mort du quinquagénaire.

AFP

Un homme de 59 ans est décédé lundi matin à Cugnaux, dans l'agglomération toulousaine, après s'être jeté par la fenêtre de son appartement à l'arrivée d'un huissier venu lui signifier son expulsion locative, a-t-on appris auprès des gendarmes et du parquet.

Il était 9h lundi matin quand un huissier s'est présenté au domicile du quinquagénaire pour lui signifier son expulsion locative. L'homme, employé à la Poste, a aussitôt sauté par la fenêtre de son appartement du troisième étage. Il est décédé avant son admission à l'hôpital.

L'huissier en question intervenait à la suite d'un jugement d'expulsion du tribunal d'instance de Toulouse qui avait été saisi par le bailleur social Patrimoine Languedocienne après plusieurs loyers impayés.

Selon la préfecture de la Haute-Garonne, qui a accordé le 25 juin dernier le concours de la force publique pour faire exécuter la décision judiciaire, l'employé de la Poste n'avait répondu à aucun des courriers ou appels émanant de son propriétaire ou de l'huissier.

Surendettement

Le quinquagénaire était en situation de surendettement après avoir contracté plusieurs crédits à la consommation et avait plusieurs loyers de retard, selon le bailleur social Patrimoine Languedocienne, qui a confirmé une information du quotidien régional "La Dépêche du Midi".

Dans le cadre de l'enquête judiciaire qui a été confiée à la gendarmerie de Cugnaux et à la brigade de recherche de Toulouse le Mirail, une autopsie a été ordonnée par le parquet pour faire la lumière sur les circonstances exactes de la mort du quinquagénaire, a précisé le procureur de la République de Toulouse Michel Valet.

(sipa)

Votre opinion