Publié

FlorideUn homme tué par l'oiseau le plus dangereux du monde

La victime qui élevait un casoar a glissé samedi devant l'animal pouvant mesurer jusqu'à 1,80 mètres. Ce dernier l'a lacéré mortellement.

par
Laurent Siebenmann
1 / 4
Un homme a été tué samedi par un casoar, à Gainesville (Floride). Cet oiseau originaire d'Australie et de Nouvelle-Guinée est considéré comme étant le plus dangereux du monde.

Un homme a été tué samedi par un casoar, à Gainesville (Floride). Cet oiseau originaire d'Australie et de Nouvelle-Guinée est considéré comme étant le plus dangereux du monde.

iStock
Ce qui fait la dangerosité des casoars, ce sont leurs griffes redoutables de 10 centimètres en forme de poignards qu'ils utilisent pour lacérer mortellement leurs ennemis.

Ce qui fait la dangerosité des casoars, ce sont leurs griffes redoutables de 10 centimètres en forme de poignards qu'ils utilisent pour lacérer mortellement leurs ennemis.

iStock
Ressemblant aux émeus, les casoars peuvent mesurer jusqu'à 1,80 mètres et peser 58 kilos. Incapable de voler, ils sont capables de courir à 50 km/h.

Ressemblant aux émeus, les casoars peuvent mesurer jusqu'à 1,80 mètres et peser 58 kilos. Incapable de voler, ils sont capables de courir à 50 km/h.

iStock

Un homme a été tué samedi par un casoar, à Gainesville (Floride). Cet oiseau originaire d’Australie et de Nouvelle-Guinée est considéré comme étant le plus dangereux du monde. Selon la police, la victime élevait cet animal depuis quelques années, rapporte le Daily Mail.

Ressemblant aux émeus, les casoars peuvent mesurer jusqu'à 1,80 mètres et peser 58 kilos. Incapables de voler, ils sont capables de courir à 50 km/h. Mais ce qui fait leur dangerosité, ce sont leurs griffes redoutables de 10 centimètres en forme de poignards qu'ils utilisent pour lacérer mortellement leurs ennemis.

Selon le shérif adjoint, le propriétaire du casoar a glissé, puis chuté. C'est à ce moment-là que l'oiseau l'a attaqué pour le tuer.

Pour obtenir le permis obligatoire en matière d'élevage de casoars, la Commission de la conservation du poisson et de la faune sauvage de Floride rappelle qu'elle exige des propriétaires qu'ils possèdent une «solide expérience» et qu'ils soient équipés de cages spécialement prévues pour ce type de dangereux oiseaux.

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!