08.03.2016 à 16:15

AmiensUn hôtel refuse la famille royale britannique

Un hôtel cinq étoiles a dû décliner une réservation de la famille royale par manque de «disponibilités».

Capture d'écran de l'intérieur de l'hôtel Marotte.

Capture d'écran de l'intérieur de l'hôtel Marotte.

DR Hôtel Marotte

Il leur fallait quatre chambres pour un hôtel qui en compte douze et qui a été pris d'assaut par les nombreux touristes attendus pour commémorer les 100 ans de la bataille de la Somme. La famille royale ne pourra donc pas dormir à l'hôtel cinq étoiles d'Amiens, le Marotte, réservé longtemps à l'avance.

«Je veux rétablir la vérité. On nous a demandé si on avait des disponibilités, comme on n'en avait pas, on a décliné en disant qu'on était complet», a assuré mardi Olivier Walti, gérant du Marotte, confirmant une information du journal «Le Courrier picard».

«On travaille en bonne intelligence avec le Quai d'Orsay, ils ont très bien compris qu'on était dans l'incapacité de recevoir la famille royale. On a été très honoré de cette demande», a-t-il ajouté, critiquant «l'emballement» médiatique laissant entendre qu'il avait «refusé» la venue de la famille royale dans l'hôtel.

Le Marotte dispose de douze chambres, qui ont été réservées depuis «plus d'un an» pour cette période, et quatre ont été demandées pour ce déplacement de la famille royale.

La bataille de la Somme a 100 ans

Les célébrations du centenaire de la bataille de la Somme doivent attirer en Picardie de très nombreux touristes venus de Grande-Bretagne, d'Australie, du Canada et de Nouvelle-Zélande. Le 1er juillet 1916 correspond pour les Britanniques et les membres du Commonwealth au 22 août 1914 pour les Français, à savoir le jour le plus meurtrier de leur histoire. Lors du premier jour de la bataille, sur les 120'000 Britanniques partis à l'assaut, 20'000 furent tués et 40'000 blessés.

«A Amiens, il y a 800 couchages, on attend entre 20'000 et 25'000 personnes pour le centenaire, c'est une évidence qu'il y aura une surchauffe énorme», note Olivier Walti.

Le 1er juillet, les commémorations débuteront au Trou de mine de La Boisselle. Elles se poursuivront au Cairn écossais de Contalmaison, puis au mémorial britannique de Thiepval, à la tour d'Ulster de Thiepval et au parc terre-neuvien de Beaumont-Hamel. Un «concert du souvenir» avec la cantatrice Barbara Hendricks est prévu en soirée à Albert.

(AFP)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!