Jeu vidéo - Un hypothétique «redesign» de la PS5 fait fantasmer les gamers
Publié

Jeu vidéoUn hypothétique «redesign» de la PS5 fait fantasmer les gamers

La rumeur de la mise en production en 2022 d’une console modifiée fait croire, sans doute à tort, à l’arrivée rapide d’un modèle recarrossé

par
JChC
La PS5 désossée par un ingénieur de Sony.

La PS5 désossée par un ingénieur de Sony.

DR

Tout a commencé avec une petite phrase du directeur financier de Sony, il y a quelques jours, qui exprimait la possibilité de remédier aux problèmes de production de la PlayStation 5 par une modification du design d’une console toujours aussi difficile à se procurer même sept mois après sa sortie officielle. Autrement dit, que quelques modifications permettraient peut-être de contourner les goulets d’étranglement qui nuisent à la cadence.

De là à estimer qu’une nouvelle PS5 allait débarquer probablement avec un design extérieur modifié, il n’y a eu qu’un pas. Les fantasmes ont été depuis alimentés par Digitimes, un média professionnel taïwanais qui, sur la base de sources industrielles proches du dossier, prédit que la production d’une PS5 redesignée serait mise en place dans le courant de l’année 2022. Cela passerait notamment par l’utilisation d’un nouveau processeur AMD plus compact et moins énergivore. Ce ne sont que des rumeurs que Sony n’a ni confirmé, ni infirmé.

Comme pour la PS3 et la PS4

S’il est probable que le constructeur mette sur le marché dans le cycle de vie de la PS5 un modèle modifié aussi bien dans ses entrailles que sur sa robe, comme il l’avait fait pour la PS3 et la PS4 (et plus puissante pour ce dernier modèle), rien ne permet d’affirmer que sa tactique de contourner la pénurie de composants qui affecte toutes les industries high-tech soit menée de pair avec une refonte esthétique, des performances et des dimensions de la machine que l’on sait imposantes.

À ce stade, on dira que c’est beaucoup de bruit pour pas grand-chose. Reste une certitude, une seule: la mention «Non disponible pour le moment et aucune date de livraison prévue» ne va pas disparaître demain sur les frontons des sites de commerces de Suisse et de Navarre.

Votre opinion