Basketball: Un instant de grâce, figé dans l'éternité
Publié

BasketballUn instant de grâce, figé dans l'éternité

Cette image, élue photo sportive de l'année, saisit à la perfection l'intensité de l'instant où tout bascule.

par
Sport-Center
Cet instantané a reçu le prix de photo sportive de l'année.

Cet instantané a reçu le prix de photo sportive de l'année.

Mark Blinch, Keystone

Même les plus géniaux photographes ne peuvent connaître une telle ivresse tous les jours. Pour certains, cela n'arrive qu'une fois dans la vie. Être là, juste au bon endroit, juste au bon moment, pour appuyer sur le bouton et figer un instant de grâce dans l'éternité. Mark Blinch, devenu photographe officiel des Toronto Raptors après avoir notamment œuvré pour Reuters et Getty Images, a connu cette extase le 12 mai 2019. La perfection, à la fraction de seconde près. World Press vient de lui attribuer le prix de photo sportive de l'année.

Cette photo, c'est une trentaine de visages suspendus à la trajectoire d'un ballon et au destin, au moment où celui-ci bascule. Le ballon, expédié par Kawhi Leonard (le joueur des Raptors, accroupi, en blanc, au centre), est saisi, comme arrêté à l'instant où il pénètre dans le panier - après avoir rebondi à quatre reprises sur le cercle. Pour bien comprendre l'intensité des choses, il faut scruter tous ces yeux écarquillés, ces bouches béantes. Il y a ceux qui ont peur, comme si leur petite fille faisait de la corde à sauter sur la margelle d'un puits; et il y a ceux qui espèrent on ne sait quel eldorado. L'horloge nous informe que le temps du match est écoulé.

Sur le buzzer, les Raptors de Toronto viennent de battre (92-90) les 76ers de Philadelphie, lors du septième acte d'une demi-finale de conférence NBA - un mois plus tard, ils soulèveront le trophée. Et Mark Blinch a rudement bien fait de ne pas lever les bras.

Simon Meier

Votre opinion