Football: Un international polonais veut sauver le club de son enfance
Publié

FootballUn international polonais veut sauver le club de son enfance

Jakub Blaszczykowski a décidé d’investir de son temps et de son argent pour le Wisla Cracovie, un club plongé dans la tourmente financière.

par
Sport-Center
Depuis quelques jours, Blaszczykowski a retrouvé le club de ses débuts.

Depuis quelques jours, Blaszczykowski a retrouvé le club de ses débuts.

Véritable cauchemar des commentateurs sportifs mais vénéré par tous les amateurs de scrabble, Jacub Blaszczykowski (33 ans) a choisi de rentrer au pays après 12 ans passés essentiellement en Bundesliga. Mais l’international polonais (105 sélections), qui vient de résilier le contrat qui le liait à Wolfsbourg, n’a pas atterri n’importe où. Il a retrouvé le Wisla Cracovie, club sous le maillot duquel il s’était révélé et qui traverse actuellement de sérieuses difficultés financières.

Croulant sous les dettes et incapable de verser les salaires de ses joueurs, le club n’a actuellement plus le droit d’évoluer en Ekstraklasa, la première division polonaise.

C’est là qu’intervient le geste de très grande classe de «Kuba», choisissant de rejoindre gratuitement et sans percevoir de salaire le club de ses premiers amours. Mieux : Blaszczykowski a accordé un prêt de 360'000 francs au Wisla Cracovie afin que celui-ci puisse payer les salaires en souffrance de ses nouveaux coéquipiers et des salariés qui n’ont rien perçu depuis plusieurs mois.

Une manière de montrer toute sa gratitude envers le club qui l’avait lancé et un geste salué par le Borussia Dortmund où il a évolué pendant 8 saisons (entre 2007 et 2016).

Couronné champion de Pologne à treize reprises, le Wisla Cracovie avait été racheté par un consortium britannico-luxembourgeois à la fin de l’année 2018. Voici quelques jours, le comité des licences de clubs a toutefois suspendu la licence de jeu du club en raison du flou juridique entourant son nouvel organigramme et de nombreuses violations au manuel des licences. Le retour de Blaszczykowski devrait contribuer à dissiper ce voile opaque.

Votre opinion