21.08.2020 à 14:49

Hockey sur glaceUn Israélien a choisi de jouer à Auschwitz

Eliezer Sherbatov, capitaine de l’équipe nationale d’Israël, évolue dans le championnat polonais pour le club d’Unia Oswiecim. Il justifie ce choix face aux critiques de certains de ses compatriotes.

par
Claude-Alain Zufferey
Eliezer Sherbatov est Juif et il joue à Auschwitz, ça ne plaît pas à tout le monde.

Eliezer Sherbatov est Juif et il joue à Auschwitz, ça ne plaît pas à tout le monde.

AFP

Eliezer Sherbatov est un hockeyeur professionnel israélien âgé de 28 ans. Tout au long de sa carrière, il a bien bourlingué. Après une expérience canadienne avortée dans les années 2010, l’attaquant est passé par la France, le Kazakhstan, la Slovaquie et la Lettonie. Cette saison, il a décidé de poser son sac en Pologne. «Je suis venu ici principalement pour jouer au hockey. La ligue polonaise est très professionnelle», explique-t-il.

Si Eliezer Sherbatov doit se justifier sur le choix de sa destination, c’est qu’il porte les couleurs du club d’Unia Oswiecim et que la patinoire dans laquelle il évolue se situe à moins de six kilomètres du Mémorial d’Auschwitz, lieu du camp de concentration nazi durant la Seconde Guerre mondiale. C’est là que plus d’un million de Juifs sont morts en déportation.

Il le vit comme un acte politique

L’ailier d’Unia Oswiecim est né en Russie, pays dans lequel ont émigré ses parents depuis Israël. En choisissant comme point de chute la Pologne et Oswiecim, il savait qu’il s’exposait à la critique. «C’est un honneur pour moi de vivre ici et de jouer pour cette équipe, là où se trouvait le camp de concentration. Parce que je peux ainsi montrer qu’il y a une nouvelle génération de Juifs. Cette génération nous rappelle ce qui s’est passé, mais nous ne devons pas nous contenter de penser au passé tout le temps, nous devons aller de l’avant», poursuit celui qui considère son engagement à Oswiecim comme un acte politique.

«Un Juif qui joue dans une équipe à Auschwitz, c’est une trahison»

Elchanan Poupko, rabbin à New York

«Un Juif qui joue dans une équipe à Auschwitz, c’est une trahison, une trahison du peuple juif, et un coup de poignard honteux dans le dos de millions de personnes. Il y a beaucoup d’équipes de hockey dans le monde, trouvez en une autre», a écrit le rabbin new-yorkais Elchanan Poupko sur Twitter.

Sherbatov ne s’est pas laissé intimider, il lui a répondu tout en nuances: «Il est regrettable que vous ne puissiez pas voir le positif dans tout cela. Je n’ai pas signé là pour être un touriste, mais pour montrer au monde que les Juifs sont de retour, plus forts que jamais! Nous nous souvenons et n’oublierons jamais l’holocauste. J’essaie de nous donner de l’espoir.»

Les échanges se sont poursuivis par une nouvelle envolée d’Elchanan Poupko: «Vous êtes un joueur doué. Vous n’avez pas pu trouver d’autre équipe pour vous engager? Chaque but que vous marquerez sera une source de fierté pour une ville qui a vu nos frères et sœurs partir en fumée jour après jour. Franchement, quiconque vit dans cette ville aujourd’hui est très coupable.»

«Mon but est de soulever la coupe pour que les gens puissent encourager un joueur de hockey juif»

Eliezer Sherbatov, joueur d’Unia Oswiecim

Nouvelle réponse du joueur: «Oui, j’ai eu d’autres opportunités. Mais si vous ne pouvez pas voir que c’est plus important que vous et moi, alors je suis déçu. Mon but est de soulever la coupe pour que les gens puissent encourager un joueur de hockey juif. C’est ce que j’appelle créer une nouvelle histoire pour nous, les Juifs!»

Eliezer Sherbatov a reçu de nombreux soutiens. L’Association polonaise de hockey s’est très rapidement manifestée: «Bienvenue, Eli Sherbatov! Nous savons combien il sera délicat et symbolique pour vous de jouer à Oświęcim, ce lieu si important pour vos compatriotes, pour nous et pour le Monde. N’hésitez pas à nous contacter. Nous ferons tout pour que vous vous sentiez le bienvenu. Et ainsi tout le monde se sentira le bienvenu à Oświęcim et au-delà.»

Le Mémorial d’Auschwitz a même défendu le joueur: «L’histoire d’Auschwitz nous montre le danger des stéréotypes dans la perception des autres. Malheureusement, le rabbin Poupko a également montré son manque de connaissances ou, ce qui serait pire, son ignorance des faits historiques. Heureusement, Sherbatov le comprend mieux - nous espérons que vous visiterez bientôt le Mémorial.»

Eliezer Sherbatov se sent bien en Pologne, il trouve les gens chaleureux et ouverts d’esprit. Actuellement en pleine période de préparation, il s’entraîne deux fois par jour avec son équipe. Mais une fois la saison lancée, il a promis d’aller visiter le Mémorial.

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
11 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

Ralou

22.08.2020 à 05:12

Bravo, belle leçon de vie, vraiment chapeau.

Marc

21.08.2020 à 17:03

Bravo à ce jeune hockeyeur. Nous ne pourrons jamais oublier le passé c’est certain. Il a tout compris pas comme ce Rabbin NY. Bonne chance à lui et espère qu’il le soulèvera ce trophée. ✌️

Robinson Wesson

21.08.2020 à 16:21

Oui, félicitations! Ce joueur fait plus pour honorer la mémoire des victimes du nazisme que cet ultra religieux figé! De plus, les habitants d’Oswiecim n’y sont pour rien dans ce massacre, le lieu leur a été imposé de force! Eliezer est le meilleur promoteur de paix, shalom!