Saint-Prex (VD) - Un homme de 22 ans interpellé avec 19 pétards
Publié

Saint-Prex (VD)Un homme de 22 ans interpellé avec 19 pétards

Le jeune homme a admis s’adonner à la vente des engins pyrotechniques et avoir acheté et récupéré cette marchandise dans un pays voisin, ce qui est interdit.

Les engins pyrotechniques.

Les engins pyrotechniques.

Police cantonale vaudoise

Mardi 13 juillet 2021, vers 21h20, la police a interpellé un individu qui circulait avec son automobile à Saint-Prex (VD). Lors de la fouille de son véhicule, 19 engins pyrotechniques (8 grands et 11 petits) ont été retrouvés et séquestrés. Le jeune homme âgé de 22 ans, domicilié dans la région, a admis s’adonner à la vente de ces explosifs et avoir acheté et récupéré cette marchandise dans un pays voisin. L’infraction commise dans ce genre de cas est considérée comme un délit passible d’une peine privative de liberté de trois ans au plus ou d’une amende et d’une inscription au casier judiciaire.

Avant de commander des pétards sur internet, et pour ne pas commettre de délit, consultez tous les renseignements utiles, rappelle la police cantonale vaudoise. En effet, la Loi fédérale sur les substances explosibles (LExpl) interdit l’importation et l’utilisation sur le territoire suisse d’engins pyrotechniques détonant au sol.

La Procureure de service a ouvert une enquête. Les investigations ont été confiées au personnel de la gendarmerie territoriale. Cette intervention a nécessité l’engagement de plusieurs patrouilles de la gendarmerie et de polices communales, des conducteurs de chiens et des inspecteurs de la police de sûreté vaudoise.

Appel à la prudence pour le 1er août

Le 1er août 2021, de nombreux feux d’artifice, pétards et autres engins pyrotechniques, illumineront le ciel helvétique pour célébrer la fête nationale. Chaque année, les commerces mettent en vente un large assortiment de produits. Selon l'Office fédéral de l’environnement, ce serait environ 2000 tonnes de feux d’artifice utilisées chaque année en Suisse. Les commerces vaudois qui proposent ces articles au grand public ont la possibilité de les vendre, uniquement entre le 1er juillet et le 1er août.

La police cantonale vaudoise procède au contrôle de la sécurité de ces magasins, en mettant un accent particulier sur le respect des prescriptions légales en matière de ventes, de quantité exposée et de conditions d’entreposage. Dans les cas de non-respect des normes de sécurité, la police prendra les mesures qui s’imposent et se montrera d’une extrême fermeté quant au respect de ces normes.

Si les démonstrations pyrotechniques du 1er août relèvent d’une véritable tradition, elles n’en demeurent pas moins potentiellement dangereuses. Chaque année, plusieurs centaines d’accidents, causés principalement par un emploi inapproprié ou un manque de précaution, sont à regretter. Le respect de quelques règles élémentaires permet de limiter fortement les risques engendrés par l’utilisation d’engins pyrotechniques.

Quelques conseils

  • Informez-vous auprès du vendeur sur la manière d’utiliser la pièce d’artifice et lisez le mode d’emploi à l’avance afin de préparer la mise à feu

  • Veillez à respecter les distances de sécurité. Elles figurent sur les emballages des produits. N’allumez jamais un feu d’artifice dans la foule

  • Conservez les feux d’artifice dans un endroit frais et sec auquel les personnes non autorisées n’ont pas accès

  • Ne fumez pas à proximité des feux d’artifice

  • Ne bricolez pas vous-mêmes des engins pyrotechniques

  • Utilisez les dispositifs de lancement vendus dans les lieux de vente

  • Veillez à ce qu’aucune partie de votre corps ne se trouve au-dessus du feu d’artifice lors de l’allumage

  • Rapportez les engins défectueux au vendeur. Ne les jetez sous aucun prétexte dans la poubelle

  • Mouillez les feux d’artifice usagés avant de les jeter à la poubelle.

(comm/pmi)

Votre opinion

1 commentaire