France – Un jeune interpellé après le meurtre de sa grand-mère
Publié

FranceUn jeune interpellé après le meurtre de sa grand-mère

Mercredi, un jeune homme a reconnu avoir tué sa grand-mère, près de Lyon (F), et a indiqué où se trouvait le corps. Il vivait chez l’octogénaire au moment des faits.

Des traces de sang ont été découvertes au domicile de la victime.

Des traces de sang ont été découvertes au domicile de la victime.

AFP/Photo d’illustration

Un jeune homme de 22 ans était mercredi en garde à vue, soupçonné d’avoir tué sa grand-mère, dont le corps a été retrouvé la veille dans un bosquet près de Lyon, a-t-on appris de source judiciaire. «Dans le cadre de ses premières auditions, il a reconnu avoir tué sa grand-mère, mais sans pouvoir en préciser le mobile», a précisé le parquet de Lyon à l’AFP, confirmant une information du quotidien régional Le Progrès.

Localisé, puis interpellé dans la région parisienne dans la nuit de lundi à mardi, le suspect était hébergé jusqu’alors chez sa grand-mère de 85 ans, à Caluire-et-Cuire (Rhône).

Des «relations compliquées»

Samedi, un homme s’est rendu auprès des services de police de Lyon, pour signaler la disparition inquiétante de sa mère octogénaire. Deux jours plus tard, l’ex-épouse du déclarant s’est aussi présentée aux enquêteurs, indiquant ne plus avoir de nouvelles de son fils, le suspect, et précisant que ce dernier entretenait des «relations compliquées» avec sa grand-mère chez qui il habitait.

«Les investigations diligentées au domicile de la personne disparue à Caluire-et-Cuire révélaient des traces de sang qui avaient été nettoyées», a ajouté le parquet dont l’enquête, initialement «ouverte du chef de disparition inquiétante», s’est alors poursuivie pour «enlèvement, séquestration et extorsion».

Après l’arrestation du jeune homme et sur les indications de ce dernier, les policiers ont retrouvé mardi le corps de la grand-mère dans un bosquet de la commune de Caluire-et-Cuire. «Les investigations se poursuivent désormais des chefs d’homicide volontaire et devront déterminer les causes et circonstances exactes de ce passage à l’acte», a conclu le parquet.

(AFP)

Votre opinion