Cisojordanie: Un jeune Palestinien tué près de Hébron
Actualisé

CisojordanieUn jeune Palestinien tué près de Hébron

Pour les services de sécurité palestiniens, l'homme a été victime de tirs de l'armée israélienne. Celle-ci affirme au contraire qu'il a été tué par l'engin explosif qu'il manipulait.

Image d'archives. La ville d'Hébron est régulièrement le théâtre de heurts, comme ici le vendredi 18 septembre 2015.

Image d'archives. La ville d'Hébron est régulièrement le théâtre de heurts, comme ici le vendredi 18 septembre 2015.

EPA

Un Palestinien est mort durant la nuit de lundi à mardi près de Hébron, dans le sud de la Cisjordanie occupée, dans des circonstances qui ont donné lieu à des versions contradictoires palestinienne et israélienne. Selon des responsables des services de sécurité palestiniens, la victime, âgée de 21 ans, a été touchée par des tirs de soldats israéliens dans le village de Douma.

Interrogée par l'AFP, une porte-parole de l'armée a pour sa part affirmé que ce Palestinien a trouvé la mort à la suite de la déflagration de l'engin explosif qu'il s'apprêtait à lancer vers un véhicule militaire.

Selon la version de l'armée, une unité de soldats a été envoyée pour dégager une route qui était bloquée par des pierres près de Hébron.

«Les soldats ont entendu une explosion et lors de recherches dans le secteur, ils ont retrouvé le corps d'un Palestinien, tué par l'engin explosif qu'il voulait lancer vers un de nos véhicules», a ajouté la porte-parole sans préciser si ce Palestinien avait été touché au préalable par balles.

Récents incidents

Cette mort est survenue alors que des incidents se sont produits lundi entre Palestiniens et forces israéliennes à Hébron, selon des témoins.

Israël a déployé des milliers de policiers à Jérusalem sous tension et a fermé la Cisjordanie mardi pour parer d'éventuelles violences à l'occasion de la célébration de Kippour par les juifs, suivie de l'Aïd al-Adha musulman.

L'esplanade des Mosquées a été le théâtre de heurts entre Palestiniens et policiers israéliens pendant trois jours consécutifs en début de semaine passée. Ils se sont étendus vendredi à différents quartiers de Jérusalem-Est, partie de Jérusalem occupée et annexée par Israël, et à la Cisjordanie.

La fermeture des points de passage de la Cisjordanie, qui empêche les Palestiniens de se rendre en Israël et à Jérusalem sauf pour les cas humanitaires, est une disposition habituelle au moment des fêtes juives.

(AFP)

Votre opinion