B.D. - Un journaliste suisse romand dans la nouvelle aventure de «Lefranc»

Publié

B.D.Un journaliste suisse romand dans la nouvelle aventure de «Lefranc»

Dans «Le scandale Arès» qui paraîtra le 18 mai prochain, Arnaud Bédat a eu la surprise de se voir croquer par le dessinateur Régric.

par
Laurent Siebenmann
Le dessinateur Régric a choisi de donner le visage du journaliste suisse Arnaud Bédat à l’un des personnages de la nouvelle aventure de Lefranc.

Le dessinateur Régric a choisi de donner le visage du journaliste suisse Arnaud Bédat à l’un des personnages de la nouvelle aventure de Lefranc.

Régric/Casterman

Se voir immortalisé dans une des plus célèbres bandes dessinées, c’est la surprise qui a été réservée au journaliste suisse romand Arnaud Bédat. Dans «Le scandale Arès», la nouvelle aventure de Lefranc signée Régric et Roger Seiter qui paraîtra le 18 mai prochain, on peut en effet découvrir l’ancien candidat de «La course autour du monde» aux côtés du héros créé par Jacques Martin.

«Un jour, le dessinateur Régric m’a téléphoné pour me dire qu’il avait donné mes traits à l’un des personnages du «Scandale Arès». Imaginez ma surprise! Je mentirais en disant que cela ne fait pas super plaisir, surtout d’apparaître dans une BD aussi mythique. Je croyais juste faire une petite apparition à la Hitchcock mais mon personnage participe à toute l’aventure», confie Arnaud Bédat, grand reporter à qui l’on doit notamment des enquêtes et des ouvrages sur de célèbres faits divers, mais aussi sur Jacques Brel et le pape François dont il est l’un des fins connaisseurs. C’est d’ailleurs sous les traits d’un journaliste d’investigation que Régric a choisi de le représenter.

Un extrait d’une planche encore non finalisée où l’on peut voir également un personnage qui a les traits de Sean Connery.

Un extrait d’une planche encore non finalisée où l’on peut voir également un personnage qui a les traits de Sean Connery.

Casterman

Mais comment Régric a-t-il eu l’idée de choisir un journaliste suisse? «Il ma souvent entendu intervenir dans l’émission «L’heure du crime», diffusée sur RTL, explique Arnaud Bédat. C’est ainsi que cela s’est passé.»

Dans cette nouvelle aventure, Lefranc va aider une jeune femme à faire toute la lumière sur un fait de guerre dont son père a été victime, en juin 1940. Et tenter d’identifier deux avions mystérieux qui avaient détruit une colonne de chars dans laquelle il se trouvait.

Arnaud Bédat, qui a inspiré un des personnages du prochain «Lefranc».

Arnaud Bédat, qui a inspiré un des personnages du prochain «Lefranc».

Arnaud Bédat/Facebook

De son côté, outre cette apparition dans «Le scandale Arès», Arnaud Bédat participera très prochainement à deux grands documentaires télévisés: le premier, en quatre épisodes produits par TF1 et Imagissime (les auteurs de la série«Grégory» sur Netflix), reviendra sur l’affaire de l’Ordre du Temple solaire. On y suivra trois journalistes, Gilles Bouleau, Bernard Nicolas et Arnaud Bédat, ayant couvert, à l’époque, cet effroyable fait divers.

Le second documentaire, qui sera diffusé sur France 2, sera consacré à la mystérieuse disparition de Philippe de Dieuleveult, l’animateur de «La chasse aux trésors», dans les rapides d'Inga au Zaïre, en août 1985.

La couverture du nouveau «Lefranc», à paraître le 18 mai prochain.

La couverture du nouveau «Lefranc», à paraître le 18 mai prochain.

Casterman

Ton opinion